Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Depuis le début de l'année, deux fois plus de migrants ont tenté de traverser la Manche qu'en 2018

Selon un bilan de la préfecture maritime de la Manche, plus de deux fois plus de migrants ont tenté de rejoindre l'Angleterre à bord de petites embarcations depuis janvier que sur l'ensemble de l'année 2018. Au total, 1.451 personnes ont été secourues par les autorités françaises ou britanniques.

Des migrants dans la Manche en février dernier.
Des migrants dans la Manche en février dernier. © AFP - SNSM

Plus de deux fois plus de migrants ont tenté de rejoindre l'Angleterre en traversant la Manche depuis janvier que sur l'ensemble de l'année 2018 selon un bilan de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord arrêté vendredi. 

156 tentatives depuis le 1er janvier

En 2018, les secours ont intercepté 586 migrants tentant de traverser le détroit, lors de 78 tentatives.  Selon le bilan de la préfecture maritime arrêté ce vendredi, il y a eu depuis le début de l'année 2019 156 tentatives pour 1.451 migrants interceptés. 

Un nombre auquel il faut ajouter le secours porté à 22 personnes au large de Dunkerque (Nord) dans la nuit de samedi à dimanche, alors que la mer était très calme. Deux personnes sont toujours portées disparues. Précisons qu'aucune tentative de traversée n'a été recensée depuis le rivage (ex-) bas-normand.

Deux risques pour les migrants

"Il y a deux risques majeurs : celui lié à la densité du trafic de cette autoroute de la mer, avec 25% du trafic maritime mondial, et celui lié aux forts courants, une eau entre 17 et 19°C, à la visibilité faible voire nulle la nuit par temps brumeux, auquel s'ajoute la méconnaissance de la mer des migrants", a expliqué le porte-parole de la préfecture maritime. 

Dans les prochains jours, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner doit évoquer avec son homologue britannique, Priti Patel, la lutte contre ces traversées clandestines.

Un débat sur la politique migratoire au Parlement

Un débat sur la politique migratoire est au programme de la session extraordinaire au Parlement qui s'ouvrira le 10 septembre, cependant la date du débat n'est pas encore connue. Une source parlementaire a toutefois indiqué que ce débat aurait lieu le 25 septembre à l'Assemblée et le 2 octobre au Sénat. 

À l'issue du grand débat national, Emmanuel Macron avait annoncé un débat sur la politique migratoire pour "rebâtir un patriotisme inclusif". Le Premier ministre Édouard Philippe avait ensuite défendu un débat "sur tous les angles" de l'immigration, sans "tabous". 

Choix de la station

France Bleu