Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Depuis Tours, la "police du ciel" veille au-dessus de nos têtes

-
Par , France Bleu Touraine

​La base aérienne 705, située à Tours (Indre-et-Loire) accueille chaque semaine deux nouveaux pilotes et six mécaniciens. Cet escadron est responsable de la sécurité aérienne française grâce à l'utilisation quotidienne de Mirage 2000-5.

Le capitaine Quentin s'apprête à décoller à bord d'un Mirage 2000-5 depuis la base aérienne 705 de Tours.
Le capitaine Quentin s'apprête à décoller à bord d'un Mirage 2000-5 depuis la base aérienne 705 de Tours. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Si les cérémonies du 14 juillet sont souvent associées au vol de la patrouille de France, la Touraine peut apercevoir très régulièrement celle qui est appelée la "police du ciel" par les aviateurs. La BA 705, située à Tours (Indre-et-Loire) accueille durant plusieurs semaines la permanence opérationnelle de l'armée de l'air. Chaque semaine, une équipe est débauchée 24 h/24 et 7 j/7 pour surveiller l'espace aérien français.

Le capitaine Quentin part en intervention à bord d'un Mirage 2000-5
Le capitaine Quentin part en intervention à bord d'un Mirage 2000-5 © Radio France - Mathieu MESSAGE

Pour faire décoller quotidiennement un Mirage 2000-5, les pilotes doivent faire preuve de concentration et d'un sens aigu des responsabilités. Avec presque dix ans d'expérience, le capitaine Quentin connaît bien les raisons de ses interventions. "La plupart des déclenchements d'alertes sont liés à des vols civils qui ne sont plus en contact avec les contrôleurs aériens. On doit aussi intervenir en cas d'infractions, en ramenant des clichés photographiques qui serviront de preuves. Pour se préparer, on va donc faire une fois par jour des missions d'entraînement".

Un Mirage 2000-5 dans un hangar de la BA 705.
Un Mirage 2000-5 dans un hangar de la BA 705. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Lorsque la sirène retentit, le pilotes s'équipent et les mécaniciens préparent les avions qui vont bientôt décoller. En quelques minutes, les pilotes sont prêts à intervenir, et se retrouvent la tête dans les nuages. La tête dans les nuages, mais les pieds sur terre, car la situation reste toujours délicate selon le capitaine Jiann, et ce malgré l'expérience. "C'est assez physique de courir avec son équipement de 15 ou 20 kilos. Mais le plus épuisant, c'est de devoir gérer la radio. "Il faut écouter, comprendre ce qui est dit, analyser, surveiller son radar, le tout en pilotant !"

Le capitaine Jiann prépare son équipement pour pouvoir effectuer un vol d'entraînement.
Le capitaine Jiann prépare son équipement pour pouvoir effectuer un vol d'entraînement. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Les pilotes qui font partie de cette "police du ciel" ont été formés à l'école de chasse de la Base aérienne 705 de Tours. Chaque vol est donc l'occasion pour eux de se rappeler quelques bons souvenirs. Pour rappel, la formation de pilote de chasse est désormais délivrée à la base aérienne de Cognac (Charente).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess