Société

Déradicalisation : un business pas très sérieux

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu vendredi 11 novembre 2016 à 9:45

Le centre "de prévention, d'insertion et de citoyenneté", plus communément appelé "centre de déradicalisation" de Pontourny en Indre-et-Loire est le premier à avoir ouvert en France
Le centre "de prévention, d'insertion et de citoyenneté", plus communément appelé "centre de déradicalisation" de Pontourny en Indre-et-Loire est le premier à avoir ouvert en France © Maxppp - pdeschamps

Le gouvernement débloque 100 millions d’euros sur trois ans pour lutter contre la radicalisation. Depuis les attentats de Paris, la "déradicalisation" est devenue un business, mais ce secteur n’attire pas que des professionnels sérieux.

100 millions d’euros. C’est la somme que le gouvernement va débloquer, sur trois ans, pour lutter contre la radicalisation. Une somme importante qui a pour conséquence l’émergence d’un marché de la "déradicalisation". Depuis les attentats du 13 novembre, la demande en matière de prévention de la radicalisation explose. Aujourd’hui, près de 80 structures ont investi ce secteur et chassent les subventions. Le problème est qu’elles ne présentent pas toutes des garanties de sérieux et de professionnalisme.

Retrouvez cette enquête en intégralité sur France Inter.