Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dernier samedi de mariages avant le passage à la "règle des 6" en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Alors que l'épidémie de Covid s'aggrave en France et en Moselle, les rassemblements de plus de 6 personnes deviennent interdits. Difficile donc pour les couples qui veulent organiser leur mariage. Ce samedi, c'était d'ailleurs la dernière occasion pour le faire à plus de 6 invités.

Benjamin et Cindy Vanneroy ont pu se dire oui malgré la crainte d'une annulation.
Benjamin et Cindy Vanneroy ont pu se dire oui malgré la crainte d'une annulation. © Radio France - Arthur Blanc

C'était censé être le plus beau jour de leur vie. Après 13 ans de vie commune, Benjamin et Cindy Vanneroy ont décidé que 2020 serait l'année de leur union pour la vie. Mais malheureusement, ces deux habitants de Florange n'avaient pas prévu que le Covid-19 serait l'invité de dernière minute. Pire encore, ils ont bien cru devoir tout annuler la veille du mariage. "Quand la Moselle est passée en zone rouge ce vendredi, on a eu très peur", confie Benjamin. 

Dernier samedi pour se dire oui

Mais après des coups de fil à la mairie, bonheur ! La fameuse "règle des 6", à savoir, pas plus de 6 personnes réunies au même endroit, ne s'appliquera que lundi pour les mariages. Comme beaucoup d'autres couples, Benjamin et Cindy s'estiment donc chanceux : ce samedi est le dernier jour pour se dire oui devant plus de 6 invités. "On est passé tout près de la catastrophe. On est soulagé et heureux. On est sous une bonne étoile", sourit Cindy.

Les traditions peuvent être respectées : le bisou à la mariée tout comme le jet du bouquet de fleurs. Mais malheureusement, selon les parents, frères, soeurs et enfants sont de la partie. Au total, 19 personnes ont été invitées par le couple. "C'est sûr qu'on aurait voulu que tout le monde soit là et de pouvoir embrasser les gens. Là, on est masqué et on prend nos distances", poursuit Cindy. Mais au moins, l'essentiel est assuré. "L'union est prononcée, c'est le principal. On fera une grande cérémonie une fois que tout ça sera derrière nous", explique Benjamin. Pour cette fois, ce sera restaurant, et par tables de 6 !

Les mariés, les 4 témoins, et c'est tout

Si ces jeunes mariés sont heureux, c'est aussi qu'ils ont conscience d'avoir de la chance, à deux jours près. La semaine prochaine, les mariages vont continuer à Florange, mais le dispositif sera encore plus drastique. "Il n'y aura que les mariés et les 4 témoins", détaille Sonia Pinternagel, l'adjointe à l'état civil qui célèbre les unions. Le calendrier est d'ailleurs plein. Rien que pour le samedi 7 novembre par exemple, 4 cérémonies sont planifiées sur toute la journée. "Mais on ne sait pas encore si certains couples jetteront l'éponge", conclut l'adjointe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess