Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Des affrontements entre forces de l'ordre et gilets jaunes à Marseille, 49 personnes interpellées

samedi 8 décembre 2018 à 15:38 Par Mathilde Vinceneux, France Bleu Provence et France Bleu

Plusieurs centaines de manifestants sont rassemblés depuis ce matin, samedi 8 décembre, à Marseille pour le quatrième acte de la mobilisation des gilets jaunes. Des projectiles ont été lancés sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes.

Plusieurs centaines de manifestants rassemblés sur le Vieux-Port à Marseille
Plusieurs centaines de manifestants rassemblés sur le Vieux-Port à Marseille © Radio France - Pauline Renoir

Marseille, France

Un nuage de fumée a envahi le Vieux-Port de Marseille ce samedi 8 décembre. Face à plusieurs centaines de manifestants rassemblés pour le quatrième acte de mobilisation des gilets jaunes, les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes dans l'après-midi. Des chaises de terrasses de café ont servi de barricades, des poubelles et une voiture ont été incendiées. La police a procédé à 49 interpellations et 8 personnes ont été légèrement blessées. Les débordements ont éclaté quand les manifestants ont tenté d'approcher l'Hôtel de Ville. Le matin, pourtant, la mobilisation rassemblant 2.000 personnes avait commencé dans le calme. Une délégation de gilets jaunes a même été reçue par la préfecture. 

Un centre-ville déserté

C'est une situation exceptionnelle pour un week-end à l'approche des fêtes de fin d'année. Beaucoup de boutiques ont tiré le rideau par  peur des casseurs dans la rue Saint-Ferréol et dans la rue de la République. Le marché de Noël a aussi fermé comme la station de métro du Vieux-Port.