Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Des amis de Vincent Lambert veulent solliciter Emmanuel Macron pour demander la fin de ses "souffrances"

lundi 15 octobre 2018 à 18:12 Par Nina Valette, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Dix ans après l'accident de Vincent Lambert, qui l'a rendu tétraplégique et victime de lésions cérébrales irréversibles, ses anciens camarades infirmiers lancent une pétition. Un support supplémentaire pour convaincre le président de la République de mettre fin "aux souffrances" de Vincent.

Capture d'écran de la pétition pour mettre fin aux souffrances de Vincent Lambert
Capture d'écran de la pétition pour mettre fin aux souffrances de Vincent Lambert -

Reims, France

"Il est temps de mettre fin à ses souffrances", lance Vincent Caruel ancien camarade de promo de Vincent Lambert. Depuis dix ans, cet homme souffre de voir son ami dans un état végétatif, allongé sur un lit d’hôpital : "Je souffre parce que c'est vraiment un ras-le-bol. J'en ai assez de cette situation" martèle ce père de famille la voix tremblante. 

Vincent Lambert, 42 ans, est hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis un accident de la route en 2008. Sa famille se déchire autour de sa fin de vie. 

Des amis qui veulent désormais agir 

C'est depuis la publication d'une vidéo de Vincent en 2015, que le collectif d'anciens camarades infirmiers a vu le jour. Une vidéo qui a fait beaucoup de mal à Vincent Caruel puisque depuis, le porte-parole du collectif ne peut plus rendre visite à son ami.

Les entrées de sa chambre d’hôpital sont contrôlées, filmées et surtout réservées à sa famille proche. Pourtant, c'est comme un membre de ma famille - Vincent Caruel, ami de Vincent Lambert 

À la fin du mois d'octobre, des experts vont s'exprimer une nouvelle fois sur l'état de santé de Vincent Lambert. C'est cette procédure qui a poussé le collectif à lancer cette pétition. "L'état de Vincent ne s'est pas arrangé, les résultats vont encore aller dans le même sens. Donc si la pétition rassemble suffisamment de signatures, avec cette expertise nous aurons assez de poids pour peut-être convaincre le président de la République de le laisser partir." 

"Vincent ne voulait pas de cette vie là"

Il y a plus de 10 ans, Vincent Lambert était étudiant avec Vincent Caruel dans le cadre d'études d'infirmier. C'est pendant ces années que les deux hommes auraient partagé quelques confidences : "Dans notre milieu on parle souvent de nos patients et on donne aussi notre avis, nos souhaits. Vincent ne voulait pas terminer sa vie dans cet état. J'en suis convaincu. Je ne peux donc pas rester les bras croisés" ajoute Vincent Caruel.

Vous pouvez consulter la pétition ici