Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des associations amiénoises victimes d'une arnaque financière

mardi 27 novembre 2018 à 16:27 Par Clémence Gourdon Negrini, France Bleu Picardie

Vigilance si vous êtes une association. Vous avez peut être reçu un courrier du Règlement général pour la protection des données, le RGPD. Ce courrier est un faux. Une arnaque financière où il est demandé aux associations de "se mettre en conformité sans délai" en réglant près de 400 euros.

La Maison des Associations d'Amiens Métropole (MAAM) met en garde quant à la réception de courriers frauduleux (illustration)
La Maison des Associations d'Amiens Métropole (MAAM) met en garde quant à la réception de courriers frauduleux (illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MARQUET Frédéric

A Amiens, un appel à la vigilance est lancé auprès des associations. Depuis quelques jours, nombreuses ont reçu des courriers d'arnaque. Une lettre dans laquelle il leur est demandé de régler au plus vite près de 400 euros au titre du Règlement général pour la protection des données, le RGPD. Si vous en avez été destinataire, il faut le signaler à la Préfecture de la Somme, à la Direction départementale de la protection des populations de la Somme. 

Depuis qu'elle a elle-même reçu ce fameux courrier, la directrice de la Maison des Associations d'Amiens Métropole (MAAM), Brigitte Bourgois, reçoit de nombreux appels d'associations amiénoises dans le même cas. Elles ont majoritairement saisi la fraude mais l'une d'entre elles aurait réglé la somme demandée. Brigitte Bourgois met en garde : "si malheureusement certains ont payé, il faut qu'ils adressent une plainte à la Direction départementale de la protection des populations de la Somme, en y apportant le plus de preuves possible".

La Préfecture rappelle également que de nombreux éléments permettent de détecter une arnaque à la fausse identité. Des fautes d'orthographe, des logos manquants ou mal imités et des adresses mail non conformes. Des pratiques qui ne sont pas nouvelles et que la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) dénonçait déjà sur les réseaux sociaux en début de mois. Par ailleurs, la directrice de la MAAM appelle ses adhérents à contacter la maison des associations en cas de doute face à ce type de courrier, au 03 22 92 50 59.