Société

Des banderoles pour attirer les médecins à Avanton

Par Marc Podevin, France Bleu Poitou lundi 17 juillet 2017 à 18:43

L'une des quatre bannières installées à Avanton (Vienne). En arrière plan, la maison de santé
L'une des quatre bannières installées à Avanton (Vienne). En arrière plan, la maison de santé © Radio France - Marc Podevin

Trois mois après son ouverture, la maison de santé d'Avanton (Vienne) cherche toujours deux généralistes. Pour les trouver, des banderoles ont été installées aux différentes entrées du bourg. Dessus, on peut lire: "Commune d'Avanton recherche médecins."

Bientôt un an après la pose de sa première pierre, la maison de santé d'Avanton cherche toujours des médecins. Il y a bien une ostéopathe, dans la structure, et une infirmière doit bientôt arriver. Mais les locaux destinés à deux généralistes n'ont toujours pas trouvé preneur. Pour remédier à cela, la mairie a presque tout tenté: une annonce sur son site, et d'autres sur les réseaux sociaux. Dernièrement, elle a même installé des banderoles aux entrées de la commune.

"Commune d'Avanton recherche médecins"

Quatre banderoles, larges de deux mètres. Dessus, il y a le numéro de la mairie, et une inscription: "Commune d'Avanton recherche médecins". Maurice habite à proximité d'une de ces banderoles. "C'est malheureux de ne pas trouver un docteur", regrette-t-il. Quand il a besoin de voir un généraliste, Maurice le fait venir de Migné-Auxances.

Il manque juste un truc, le médecin et le matériel

Maurice et sa femme résident dans un lotissement pour personnes âgées, à quelques mètres de la maison de santé. A l'intérieur de la structure, tout est neuf. La maire d'Avanton, Anita Poupeau, fait la visite. "Il manque juste un truc, le médecin et le matériel", dit-elle en poussant la porte d'un local de 30 mètres carrés, l'un des deux réservés aux généralistes. "Nous avons des pistes, des contacts qui ont été établis et qui risquent d'aboutir - ou pas", avance-t-elle. "On est toujours dans la recherche."

Chacun des deux locaux réservés aux médecins fait 30 mètres carrés - Radio France
Chacun des deux locaux réservés aux médecins fait 30 mètres carrés © Radio France - Marc Podevin

La tâche est compliquée, malgré l'aide proposée par la commune: un loyer divisé par deux, pendant les trois mois qui suivent l'installation. Mais rien à faire: les médecins boudent Avanton. "On est pas très bien positionnés, géographiquement", poursuit Anita Poupeau. "On est proches de Poitiers, donc certains patients vont consulter là-bas, ou dans l'agglo. J'imagine que la plupart des jeunes généralistes se disent qu'il y a déjà ce qu'il faut, autour. Oui, il y a des médecins, mais ils sont saturés."

D'autres professionnels intéressés

Quoiqu'il arrive, les locaux de la maison de santé seront bien occupés. Si la mairie ne trouve pas de médecins, elle fera venir d'autres professionnels: deux sophrologues sont déjà intéressés.

La maison de santé d'Avanton (Vienne) a ouvert ses portes début avril 2017 - Radio France
La maison de santé d'Avanton (Vienne) a ouvert ses portes début avril 2017 © Radio France - Marc Podevin