Société

Des barbelés retirés d’une prison dans les Hauts-de-Seine : une première en France

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 11 mars 2015 à 11:13

Des barbelés sont retirés
Des barbelés sont retirés - E. Bizot

Le terrain de sport de la maison d’arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine) a été rénové. Mardi, les barbelés du couloir qui mène au terrain, ont été retirés. C’est une première en France.

Pari réussi pour Pierre Botton. Après avoir purgé une peine de prison de deux ans dans les années 90 pour abus de biens sociaux, l’ancien homme d’affaire a décidé de se battre pour améliorer les prisons et les conditions de détention des prisonniers et il a créé l'association "Ensemble contre la récidive".

A la maison d’arrêt de Nanterre, grâce à Pierre Botton, le terrain de sport a été rénové et les barbelés ont été retirés . Quatre détenus ont participé aux travaux et ils ont été payés au SMIC. Mardi, pour enlever les fils de fer, Pierre Botton a reçu le soutien de trois personnalités du monde sportif : Yannick Noah, Raymond Domenech, le judoka Djamel Bouras. Tous les trois ont participé au démontage des barbelés dans le couloir extérieur qui conduit au terrain de sport.

E barbelés prison Nanterre

Cette action symbolique forte avait été imaginée par "Ensemble contre la récidive" qui a récolté 600.000 euros pour la rénovation du terrain de foot.

Dans la maison d’arrêt de Nanterre, la moitié des mille détenus fait du sport. Ils sont 250 sur la liste d’attente à espérer pouvoir taper dans le ballon sur le terrain de foot de la prison.