Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des barrières anti SDF à Paris retirées après le tweet d'un sans-abri

mardi 26 décembre 2017 à 16:16 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Paris et France Bleu

Depuis huit ans, des barrières sont installées rue de Meaux à Paris pour empêcher les sans-abri de s'allonger. La mairie vient d'annoncer leur retrait, après la publication d'une photo de ce mobilier urbain qui a fait réagir sur les réseaux sociaux.

Les barrières sont installées en travers des grilles d'aération
Les barrières sont installées en travers des grilles d'aération © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Paris, France

Les barrières ont été installées il y a huit ans. D'abord comme simple encadrement des deux grilles d'aération, avant que de nouvelles soient installées directement en travers, pour éviter que des sans-abri continuent de s'y allonger. Les riverains, eux, étaient habitués depuis dix ans à voir des attroupements, d'hommes et de femmes cherchant un peu de chaleur au-dessus de ces grilles. "Certains avaient installé un matelas et dormaient à quatre ou cinq dessus il y a quelques années", se souvient Chantal, qui habite l'immeuble adjacent.  "Aujourd'hui, il n'y a plus de groupes, mais toujours un ou deux SDF qui vient dormir de temps en temps", ajoute Pascale.

Les barrières retirées jeudi matin

C'est la photo de ces barrières postée ce lundi par Christian Page, un sans-abri, sur twitter qui a poussé Anne Hidalgo à se saisir du dossier. La ville de Paris a ainsi de demandé le retrait des barrières sans délais mercredi. Jeudi matin, des agents de la ville sont donc passés pour les enlever 

Des riverains partagés

L'installation de ce mobilier urbain avait été motivé par la multiplication des nuisances à en croire certains habitants. Plusieurs pétitions ont ainsi été adressées à la mairie au fil des ans. "Les SDF se donnaient le tuyau, ce qui fait qu'ils se battaient pour garder leur place, explique Sylvain Temin, qui tient la boutique sur le trottoir d'en face depuis 17 ans. Après ça engendrait des nuisances sonores et olfactives". Résultat : ces barrières ont été posées par la Ville de Paris à l'époque "pour éviter les squats".