Société

Des basketteurs handicapés bloqués en gare de Strasbourg : le contrôleur refusait leurs fauteuils de compétition

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu samedi 4 mars 2017 à 13:19 Mis à jour le samedi 4 mars 2017 à 18:11

Les basketteurs de l'ASHPA
Les basketteurs de l'ASHPA - document remis

Une équipe de basket strasbourgeoise a bien failli rester à quai ce samedi matin en gare de Strasbourg. Motif : trop de fauteuils roulants dans le train pour le contrôleur de la SNCF. La rame est partie avec 50 minutes de retard, après d'âpres négociations. La SNCF regrette cet incident.

Le TGV Strasbourg-Paris de 10h51 est parti ce samedi 4 mars 2017 avec près d'une heure de retard parce que le contrôleur de cette rame ICE refusait de transporter une équipe strasbourgeoise de basket en fauteuil. Les sept joueurs ont dû négocier ferme pour rester à bord du train. Le contrôleur a obligé les autres voyageurs à changer de wagon pour laisser l'équipe de basket et ses dix fauteuils seule dans sa voiture, officiellement pour raison de sécurité.

L'équipe de l'ASHPA (Association Strasbourg Handisport Passion Aventure), qui évolue en National 1B, l'élite du basket handisport, devait rencontrer à 15h ce samedi l'équipe de St Ouen en banlieue parisienne et s'attendait ce matin en gare de Strasbourg à une séance d'échauffement réduite au strict minimum. L'équipe voyage beaucoup. Ses déplacements n'ont jamais posé de difficulté. "Le contrôleur a décrété qu'il y avait trop de fauteuils", raconte le coach, Thierry Bodemer, "ce monsieur n'a pas été à notre écoute. En quinze, vingt ans de déplacements, je n'ai jamais rencontré ce genre de problème, j'appelle ça de la discrimination!" L'équipe proposait de stocker des fauteuils dans les toilettes, une solution qui ne convenait pas non plus au contrôleur.

La SNCF a finalement mobilisé d'urgence un second contrôleur pour accompagner cette rame jusqu'à Paris. La société nationale dit regretter cet incident et invoque un "souci de réservation". La SNCF aurait dû prévoir d'office un second contrôleur dans le train pour veiller à le sécurité du trajet. L'ensemble des voyageurs sera bien sûr indemnisé pour ce retard.

Les basketteurs de l'ASHPA rencontrent même l'élite du basket polonais - Aucun(e)
Les basketteurs de l'ASHPA rencontrent même l'élite du basket polonais - document remis