Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des bouchons pour passer son permis dans le Nord

-
Par , France Bleu Nord

Passer son permis rapidement peut s'avérer compliqué depuis trois mois dans le Nord. Les autos-écoles sont pleines d'élèves en attente de passer leur examen. En cause : la crise sanitaire qui a chamboulé les plannings, mais aussi un taux d'absentéisme important chez les examinateurs.

Une voiture auto-école devant le centre d'examen du permis de conduire (image d'illustration)
Une voiture auto-école devant le centre d'examen du permis de conduire (image d'illustration) © Radio France - Marcellin Robine

Il devient difficile, depuis trois mois, de passer son permis rapidement dans le Nord, et même de trouver des heures de conduite. "Je prends encore de nouvelles inscriptions aujourd'hui. Il faut bien faire tourner l'auto-école, raconte Gwendoline Morlot, de l'auto-école CPermis à Villeneuve-d'Ascq. Mais je les préviens : pour trouver des heures de conduites là, il faudra attendre au moins septembre."

Depuis la mi-mars, elle compte environ 90 annulations de passages de l'épreuve pratique du permis de conduire rien qu'au sein de son auto-école.  Un véritable problème, alors que la période estivale est souvent la période propice pour essayer d'obtenir le fameux sésame, surtout chez les étudiants. C'est le cas pour Daniel Kolenda, 18 ans, inscrit dans cette auto-école de Pont-de-bois depuis plus d'un an maintenant. Cette année, son passage a été annulé à trois reprises . "Une fois, ça va on peut comprendre. Mais deux fois, trois fois ça devient lourd, " déplore celui qui a besoin de son permis pour pouvoir travailler en août. 

Un problème qui se pose depuis trois mois : le taux d'absentéisme serait important chez les inspecteurs du permis de conduire.  Nelly Vandenberghe est présidente départementale du Conseil National des Professions de l'Automobile-éducation et sécurité routière (CNPA). Selon elle, 30% des 52 inspecteurs du département seraient absents en ce moment. Il y a dix jours, ils étaient la moitié à ne pas faire passer de permis de conduire. Une situation inédite : " Les agents sont soit cas-contacts, soit en garde d'enfants. On a un peu du mal à suivre parce qu'on sait que l'épidémie diminue fortement.  Pourtant on a jamais eu autant d'absents qu'actuellement", déplore t-elle. 

Cette situation créé un effet boule de neige. Surtout que les deux premiers confinements de l'année dernière n'ont pas permis aux auto-écoles de donner des leçons aux élèves déjà inscrits. Et puisque tout le monde n'a pas pu passer l'épreuve du permis, il y a embouteillage. Selon Nelly Vandenberghe, beaucoup d'examinateurs devraient pouvoir reprendre le travail à partir du 15 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess