Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des boulangeries sarthoises distribuent des sacs à pain pour lutter contre les violences conjugales

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Une dizaine de boulangerie en Sarthe a accepté de participer à l'opération "baguettes de pain" lancée par le collectif féministe "Nous Toutes". Cette opération vise à lutter contre les violences faites aux femmes. Les militantes de l'antenne sarthoise ont distribué environ 2.000 sachets.

Le collectif Nous Toutes 72 a distribué environ 2.000 sacs à pain pour lutter contre les violences faites aux femmes
Le collectif Nous Toutes 72 a distribué environ 2.000 sacs à pain pour lutter contre les violences faites aux femmes © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Et si notre boulanger nous aidait à lutter contre les violences faites aux femmes ? Le collectif féministe "Nous Toutes" a imprimé 615.000 sacs à pain personnalisés pour toute la France, dans le but de faire de la prévention. Les militantes de l'antenne sarthoise en ont distribué environ 2.000 sachets dans une dizaine de boulangeries partenaires. Ce choix n'est évidemment pas anodin : _"On peut toucher tout le monde avec les boulangeries. Apparemment depuis le premier confinement il y a de plus en plus d'achats dans les boulangeries", s_ourit Cindy, membre du collectif Nous Toutes 72.

Au verso : les numéros utiles en cas de violence 

Au verso de ces emballages figurent les numéros utiles en cas de violences : le 17 pour joindre la police ou la gendarmerie, le 3919 pour la cellule d'écoute nationale destinée aux femmes victimes de violences ou le 115 pour trouver un hébergement d'urgence. Puis au recto un « violentomètre » dans l'espoir d'aider les victimes à prendre conscience qu'elles sont dans une relation toxique ou en danger. "Quand on est dans une relation, on ne voit pas forcément ce qui est tolérable ou pas, parce que nous sommes pris dans cette relation. C'est souvent le cas des femmes victimes de violences, elles mettent du temps à s'apercevoir qu'elles sont vraiment victimes", ajoute Cindy. 

Au recto : un violentomètre 

Ce violentomètre permet d'identifier les degrés de violence selon une gradation allant du rouge au vert. 

  • Rouge - "Protège toi, demande de l'aide" : lorsque votre conjoint est violent, qu'il se met dans une colère incontrôlable dès que quelque chose lui déplait, oblige à avoir des relations sexuelles ou menace de diffuser des photos intimes.
  • Orange - "Vigilance, dis stop" : lorsqu'il insiste pour recevoir des photos intimes, lorsque votre conjoint rabaisse vos opinions, vos projets, qu'il contrôle les sorties, les tenues vestimentaires, ou qu'il fait du chantage. 
  • Vert - "Profite, ta relation est saine" : votre conjoint vous fait confiance, respecte vos décisions, s'assure de votre accord pour tout ce que vous faites ensemble, ou accepte votre famille et vos amis. 

Le collectif Nous Toutes 72 cherche encore des boulangerie partenaires. Les prises de contact se font l'adresse suivante : collectifnoustoutes72@gmail.com

Plusieurs numéros existent pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales.
Plusieurs numéros existent pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales. © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess