Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des bracelets SNSM pour ne pas perdre vos enfants sur la plage

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Les sauveteurs en mer proposent leurs bracelets SNSM à Quend-Plage (Somme). Les parents écrivent leur numéro de téléphone dessus et l'attachent au poignet de leur enfant. Il est donc plus facile de retrouver sa famille s'il se perd.

Les bracelets SNSM à mettre au poignet de son enfant.
Les bracelets SNSM à mettre au poignet de son enfant. © Radio France - Guillemette Franquet

Quend Plage, Quend, France

Surveiller ses enfants ou petits-enfants sur la plage n'est pas toujours rassurant. Pour y pallier, la SNSM a une solution : des bracelets en plastique sur lesquels vous pouvez inscrire votre numéro de téléphone. Si l'enfant est perdu, il suffit d'appeler les parents. 

A Quend-Plage, en baie de Somme, le poste de secours en donne gratuitement aux familles qui le demandent. Ces bracelets ont du succès : en moyenne, une trentaine distribués par jour depuis le début de l'été.

"C'est important d'être prévoyant"

Parmi ces nombreuses familles venues au poste de secours, celle d'Audrey, une habituée du bracelet SNSM. Enfant, Audrey en avait toujours un sur la plage, une pratique qu'elle a conservée une fois devenue maman : son fils de trois ans en arbore un en plastique rose, avec son numéro dessus. 

"C'est important d'être prévoyant. Je n'ai jamais eu de problème mais on ne sait jamais. Je viens ici pour deux heures, et même pour deux heures, je demande le bracelet", sourit Audrey. Elle peut désormais partir se baigner en famille, rassurée.