Société

Des brigades citoyennes pour lutter contre la consommation d'alcool sur les pistes de ski

Par Jules Brelaz, France Bleu Pays de Savoie lundi 14 avril 2014 à 10:48

Un dispositif anti-alcool sur les pistes est déjà testé à Méribel.
Un dispositif anti-alcool sur les pistes est déjà testé à Méribel. © Maxppp

Entre décembre 2013 et avril 2014, 176 personnes ont été hospitalisées à Moûtiers à cause de l'alcool. Le procureur d'Albertville est favorable à l'instauration de patrouilleurs sur les pistes qui auraient le pouvoir d'appréhender tout individu jugé dangereux pour autrui.

Des patrouilles pour repérer les skieurs éméchés

Lors d'un colloque organisé vendredi au Palais de justice d'Albertville et consacré à la sécurité des pistes et des remontées mécaniques, Patrick Quincy, le procureur de la République d'Albertville a pointé du doigt la consommation excessive d'alcool sur les pistes . De plus en plus de skieurs adeptes du binge drinking ("beuverie express") ou de clients des discothèques n'hésiteraient pas à repartir en pleine nuit ivres sur les pistes. Pour faire la chasse à ses skieurs éméchés, le procureur d'Albertville se dit favorable aux patrouilles de citoyens qui auraient le pouvoir d'arrêter tout individu jugé dangereux pour autrui selon l'article 73 du Code pénal.

Ski et alcool PAP

André Plaisance, le maire de Saint-Martin-de-Belleville et président de la Fédération nationale de la sécurité des secours sur les domaines skiables n'est pas convaincu par l'idée de patrouilleurs.

ski et alcool SON André Plaisance, maire de Saint-Martin-de-Belleville

"Je suis conscient qu'il y a des comportements sur les pistes qui doivent être rappelés à l'ordre" —André Plaisance, maire de Saint-Martin-de-Belleville, opposé à l'idée des patrouilleurs.

Le patrouilleur aurait le pouvoir d'interpeller un individu avant de le remettre aux mains d'un officier de police judiciaire. La sanction pourrait aller jusqu'à un an de prison.