Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des centaines de maisons fissurées en Berry suite à la sécheresse 2019

-
Par , France Bleu Berry

Les dossiers s'accumulent sur le bureau de nombreux maires berrichons : suite à l'épisode exceptionnel de sécheresse de l'été dernier, des centaines de propriétaires constatent des fissures dans leur maison.

Maison fissurée au Poinçonnet
Maison fissurée au Poinçonnet © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le Poinçonnet, France

La maison est coquette avec de jolis volets bleus. Mais d'énormes tranchées béantes ont pris la place de la terrasse et le pignon semble décalé de plusieurs centimètres par rapport à la façade : "Ces gens sont partis travailler un matin. En rentrant le midi, le portail ne s'ouvrait plus et la maison était fissurée de haut en bas. Des fissures à y passer les deux mains. Depuis quelques jours, ils font des travaux de consolidation des fondations..." raconte Jean Pierre Aussourd, l'adjoint en charge de l'urbanisme à la mairie du Poinçonnet. Cette seule commune de l'Indre totalise plus de 125 dossiers pour la sécheresse de 2018. "Et nous en avons déjà plus de 70 pour l'épisode de 2019. Et il m'en arrive tous les jours des nouveaux" soupire l'élu. 

Il faut dire que la commune est bâtie en partie sur une zone argileuse : "Lorsque c'est la sécheresse, l'argile se rétracte. Et quand il pleut, il ne se gorge pas pour autant. Si les fondations ne sont pas assez profondes, ça craque..." explique Jean-Pierre Aussourd. 

C'est ce qui est arrivé à Alain : "En 2018, j'ai vu apparaître une fissure sur l'arrière de la maison. Ça s'est aggravé en 2019. De l'intérieur, je vois le jour... Alors j'ai fait une déclaration et l'expert vient de passer. Il m'a dit que c'était sans doute dû à la sécheresse et que cela passerait en état de catastrophe naturelle...". La mairie du Poinçonnet va faire une demande pour que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu pour la sécheresse 2019. 

Une reconnaissance capitale pour l'assurance

En attendant que les dossiers des mairies soient constitués, Christine Alexandre, membre du Centre de Documentation et d'Information de l'Assurance qui conseille les assurés, recommande d'accumuler les preuves : "Il faut dès à présent faire des photos, parce qu'avec l'hiver, ça peut re-bouger un peu. Il faut ensuite prévenir votre mairie et votre assurance. Dès que l'état de catastrophe naturelle sera reconnue, un expert sera mandaté pour venir vous voir". Mais les délais sont très longs : comptez environ 6 mois avant de recevoir cette visite

"Si l'état de catastrophe naturelle est reconnu et que dans le cas de votre maison, c'est bien la sécheresse qui a provoqué les fissures, votre assurance remboursera les travaux. Il y a une franchise d'environ 1.500 euros" précise Christine Alexandre. Franchise qui augmente considérablement à chaque nouveau sinistre : ainsi, si vous devez entamer des travaux pour la troisième ou quatrième fois suite à des épisodes successifs de sécheresse, vous pourriez vous retrouver avec un reste à charge de plus de 4.000 euros. 

"Avec les épisodes de catastrophes naturelles à répétition, il est inéluctable que les compagnies d'assurance vont augmenter les tarifs. Il est aussi possible que les assurances prêtent davantage attention par rapport aux risques qu'elles prennent à assurer... Par exemple, de plus en plus de compagnies refusent d'assurer des propriétaires qui n'ont pas respecté toutes les règles en matière de permis de construire". 

Attention, une fois l'état de catastrophe naturelle décrété sur votre commune, vous n'avez que dix jours pour constituer un dossier auprès de votre assurance. En 2019, 125 communes indriennes et 291 communes du Cher ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite à l'épisode de 2018. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu