Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des chasseurs un peu trop "geek" verbalisés pour braconnage

-
Par , France Bleu Hérault

À Fontanes (Hérault), quatre chasseurs attiraient les grives à l'aide d'enceintes connectées qui diffusaient des cris d'oiseaux. Ils risquent jusqu'à 1.500 euros d'amende.

Les grives sont en ce moment en migration.
Les grives sont en ce moment en migration. © Maxppp - Mikael Anisset

Hérault, France

Quatre chasseurs ont été verbalisés mi-octobre : ils attiraient les oiseaux migrateurs à l'aide d'enceintes connectées. Leur terrain de chasse : une forêt à côté de Fontanes, dans le nord-ouest de l'Hérault, lieu de passage des palombes et des grives en migration.

"Les grives semblent entendre leurs congénères, et arrivent en nombre", Vincent Tarbouriech, chef du service départemental à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage

"Les agents sont tombés sur des chasseurs qui utilisaient leur smartphone avec une application ou YouTube, et des enceintes connectées qui permettent de reproduire le chant des oiseaux, rapporte Vincent Tarbouriech, le chef du service départemental à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. Cela permet évidemment d'attirer les grives qui sont de passage, qui semblent entendre leurs congénères et arrivent en nombre sur le site".

Les cinq fusils et les enceintes des chasseurs ont été saisis. Le parquet décidera des poursuites. Ils risquent au maximum une amende de 1.500 euros et un retrait de leur permis de chasse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu