Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des chiens maltraités sauvés d'un élevage illégal à Gréolières

-
Par , France Bleu Azur

Les gendarmes et des associations de protection des animaux ont saisi un élevage illégal de chiens à Gréolières, au-dessus de Grasse (Alpes-Maritimes). Mal nourris, attachés à des chaînes en métal, ces animaux vivaient dans des conditions insalubres.

Les gendarmes ont saisi une douzaine de chiens dans cet élevage illégal
Les gendarmes ont saisi une douzaine de chiens dans cet élevage illégal © Maxppp -

Gréolières, France

Les gendarmes et cinq associations de protection des animaux ont sauvé 12 chiens, dont deux chiots. Les animaux vivaient dans un élevage illégal à Gréolières, au dessus de Grasse. Le propriétaire, un homme d'une cinquantaine d'années, était déjà connu de la justice et n'avait pas le droit de détenir des animaux pendant trois ans. 

Un élevage insalubre

Les malinois, les samoyèdes et les spitz-loups qui vivaient dans son élevage n'avaient ni gamelles, ni croquettes, ni eau. Les chiens étaient attachés à des chaînes en métal, d'autres étaient dans une fosse. Tous ont été retirés de l'élevage et ont été répartis en familles d'accueil par les différentes associations qui ont participé à la saisie. L'association L'espoir des petites pattes en fait partie. C'est leur 15e saisie depuis le début de l'année. 

"On a l'impression d'être dans un bateau où il y a un énorme trou et on en finit plus. On a beau essayer, il y a toujours autant de maltraitance", explique Amandine, la présidente de l'association. Elle est d'ailleurs à la recherche de dons de particuliers ou d'entreprises pour les aider à sauver plus d'animaux, via une cagnotte en ligne.

Choix de la station

France Bleu