Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des commémorations du 5 mai dans l’intimité

-
Par , , France Bleu RCFM

Crise sanitaire oblige, c’est un 5 mai inédit qui sera célébré ce mardi. Le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani s'apprête à une journée de commémoration pour le moins singulière et plus intime mais un appel à se manifester ce soir depuis sa fenêtre ou son balcon.

Un souvenir toujours aussi fort
Un souvenir toujours aussi fort © Maxppp - Max Berulier

En pleine crise sanitaire mondiale, la  Corse aura un autre devoir de mémoire à honorer aujourd’hui : celui du 5 mai 1992. L’effondrement d’une tribune entière de 10.000 places lors de la ½ finale de coupe de France entre le SCB et l’Olympique de Marseille. 19 personnes y laisseront leur vie parmi lesquelles deux membres du personnel de RCFM, le technicien Pierrot Guidicelli et l’animateur Michel Vivarelli, un technicien de Radio France Michel Mottet, et 2 357 supporters en ressortiront blessés dont beaucoup très grièvement.

Cette année, les membres du collectif du 5 Mai ont dû adapter leurs commémorations à la crise sanitaire du Covid-19 et aux mesures de confinement en vigueur, notamment celle ayant trait au grand rassemblement public. Il n’y aura donc pas le traditionnel rassemblement devant la stèle érigée à l’entrée du stade, seuls quelques membres du collectif et des autorités y déposeront une gerbe. La traditionnelle messe de 18h en l’église Ste Marie est également annulée et sera remplacée par une messe à huis clos et diffusée sur les réseaux sociaux, dès 9h ce mardi matin sur les sites Facebook du collectif, de RCFM et du père Georges Nicoli qui officiera depuis son église de Notre Dame de Lourdes, à Bastia. Une initiative prise par le collectif et sa présidente Josepha Guidicelli : «  le père Nicoli est très actif sur les réseaux sociaux, avec la célébration régulière de messes en raison du confinement. Nous nous sommes mis d’accord pour une messe matinale en la mémoire des victimes de Furiani. Je la diffuserai en direct sur la page facebook du collectif ». Les membres du collectif, en très petit comité, iront ensuite déposer simplement leurs gerbes au pied du monument et une bénédiction sera faite par le père Pinelli. 

Enfin, si l’interdiction des rassemblements a aussi conduit le collectif à annuler sa journée d’étude et les plateaux foot ouvert aux enfants, elle a amené l'association "Corsica turchina", à avoir l’idée d’un hommage fait par la population depuis chez soi, à l’image de ce qui se fait pour les soignants depuis le début de la crise sanitaire. Ne pouvant être sur place à Furiani où à la messe, les habitants sont invités à commémorer ce 5 mai depuis leurs fenêtres où leurs balcons ce soir sur le coup de 20h20, heure de l'effondrement de la tribune nord du stade Armand Cesari, avec des applaudissements, en accrochant des écharpes ou des drapeaux du sporting ou de la Corse, le tout au son du "Diu vi salvi Regina".

Une commémoration particulière pour le collectif et les familles touchées par ce drame.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess