Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Parcs de loisir : des contrôles plus nombreux l'été en Franche-Comté

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Peut-être avez-vous prévu de profiter de l'été pour vous essayer à l'accrobranche, l'escalade ou autres sports de plein air ? Pour votre sécurité, les structures qui proposent ces activités sont soumises à des règles strictes. On a suivi un contrôle au parc Bavilliers Aventures, près de Belfort.

Plusieurs parcours permettent aux petits comme aux grands de grimper aux arbres en toute sécurité
Plusieurs parcours permettent aux petits comme aux grands de grimper aux arbres en toute sécurité © Radio France - Nolwenn Quioc

Bavilliers, France

Au pied d'un arbre, une vingtaine d'enfants armés de baudriers, mousquetons et casques, écoutent plus ou moins sagement les instructions d'une animatrice. "Vous avez interdiction de dévisser le mousqueton, c'est votre sécurité qui est en jeu!".

Plus de contrôles en période estivale

La sécurité c'est justement le thème de la visite d'une délégation de la DGCSPP, la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, au parc accrobranche de Bavilliers. Tous les étés, en période d'affluence touristique, l'Etat renforce ses contrôles sur les installations qui accueillent du public, dans le cadre de l'Opération Interministérielle vacances. Le but est de s'assurer que les vacanciers sont bien protégés lorsqu'ils se rendent dans des parcs de loisir.

Philippe Eberlé de la DDCSPP vérifie un à un les baudriers du parc Bavilliers Aventure - Radio France
Philippe Eberlé de la DDCSPP vérifie un à un les baudriers du parc Bavilliers Aventure © Radio France - Nolwenn Quioc

Des mousquetons aux affichages réglementaires, rien n'est laissé au hasard

Philippe Eberlé , référent sécurité des activités physiques et sportives, vérifie tous les éléments qui pourraient mettre la sécurité des aventuriers, petits et grands, en péril : "Il y a beaucoup de choses à voir, les accroches, les ateliers, les équipements individuels de protection. Egalement toute la protection environnementale vis-à-vis des arbres. On va vérifier s'il y a un plan du site, le plan d'accès des secours, et puis le descriptif du matériel de secours mis à disposition des surveillants. par exemple". Une centaine de points de contrôle sont passés au crible. 

Ces contrôles visent surtout à faire de la prévention explique Philippe Eberlé de la DDCSPP

Bilan de la visite : aucun problème de sécurité, mais quelques manquements au niveau de l'affichage et de certains documents administratifs. Ça n'inquiète pas outre-mesure le responsable du parc, Christophe Vogel : "Ça arrive toujours, mais ce n'est pas bien grave. Je préfère être bon sur la sécurité et mauvais sur l'affiche, que l'inverse. En 15 ans d'existence, on n'a dû appeler les pompiers qu'une seule fois".

Tous les enfants sont équipés par un éducateur agréé, et ils ne se détachent jamais tous seuls grâce à un système de ligne de vie continue - Radio France
Tous les enfants sont équipés par un éducateur agréé, et ils ne se détachent jamais tous seuls grâce à un système de ligne de vie continue © Radio France - Nolwenn Quioc

De la prévention plus que de la répression

Philippe Eberlé, des services de l'Etat, acquiesce : "On essaye de faire notre travail  de la prévention. Bien entendu, quand il faut taper du poing sur la table on le fait, pour un problème de sécurité récurrent ou vraiment dangereux dans l'immédiat. Mais la plupart du temps, le travail est fait".

"Sur les contrôles de ces dernières années, il y a vraiment très très peu de problèmes. C'est plutôt des phénomènes d'affichage qui sont récurrents, mais c'est pas du tout un problème de sécurité proprement dit" - Philippe Eberlé

Il y a quelques années, des problèmes avaient été repérés lors de contrôles dans des centres équestres du département. Ils ont depuis été résolus, et les techniciens de l'Etat n'ont que rarement à faire face à de vrais problèmes. Au total, chaque année, jusqu'à 45 sites sont contrôlés sur le Territoire de Belfort chaque année.