Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des cours de self-défense féministe à Boulogne-sur-mer

-
Par , France Bleu Nord

Le centre social de Boulogne-sur-mer propose des cours d’autodéfense destinés spécifiquement aux femmes. Il s‘agit de leur montrer comment réagir en cas d’agression dans la rue. Mais le but est surtout de leur redonner confiance pour savoir dire non dans leur couple, si nécessaire.

Les formatrices de ce stage de self-défense montrent qu'il n'est pas nécessaire d'être sportive ou musclée pour savoir se défendre.
Les formatrices de ce stage de self-défense montrent qu'il n'est pas nécessaire d'être sportive ou musclée pour savoir se défendre. © Getty

Boulogne-sur-Mer, France

Il y a eu un premier stage l’année dernière, mais la demande était forte sur le terrain, alors le centre social de la ville de Boulogne a ouvert une nouvelle session. Ces douze places ont été rapidement pourvues. Thibault Le Roy-Mignot est le directeur du centre : 

Les remontées de nos professionnels de terrain évoquaient des cas de violences, notamment intra-familiales. Il y avait également un sentiment diffus d'intranquillité.  On voulait répondre à ça, mais pas dans une position de victime. Nous voulions que ces femmes se sentent à l'aise dans l'espace public et dans leur vie quotidienne. 

Savoir poser des limites

Les formatrices montrent aux femmes des techniques faciles à apprendre en quelques heures. Il y a aussi tout un volet sur la parole, pour qu'elles sachent poser des limites et qu'elles obtiennent ce qu’elles veulent. Et puis, il y a l’aspect mental, autour des idées reçues, raconte Idaline Lortiga, une des formatrices :

Ce plus souvent les agressions, ce n'est pas dans la rue, mais chez soi avec les personnes avec qui on vit. Un autre stéréotype, ça va être sur la culpabilité. Ce n'est pas parce qu'on est habillé de telle manière ou qu'on a fait telle chose qu'on se fait agresser, c'est bien parce que la personne a décidé de nous agresser.  

Dernier stéréotype à démonter, sur la force physique. Pas besoin d’être sportive ou musclée pour savoir se défendre. Ces formations sont adaptées au quotidien des femmes, y compris si elles ont pour habitude de porter des talons aiguilles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu