Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les cours d'eau ont un débit trop faible dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

La fédération de pêche de l'Hérault se dit inquiète de cette sécheresse qui perdure. La situation est préoccupante à cette époque de l'année. Elle le sera encore plus s'il ne pleut pas d'ici 15 jours. Le milieu aquatique souffre.

ILLUSTRATION
ILLUSTRATION © Maxppp - Patrick Lefevre

Hérault, France

Le manque d'eau dans les rivières et les fleuves de l'Hérault n'aura échappé à personne. Les affluents pour certains sont à secs. Il n'est pas rare de trouver une telle situation dans le département, mais c'est généralement à la fin du mois d’août voire début septembre. Rarement si tôt dans la saison. A la fin de l'été, les cours d'eau sont généralement alimentés grâce aux précipitations.

Par endroit, l'eau s'est complètement évaporée laissant place aux mauvaises herbes

Les derniers orages qui ont donné lieu à des pluies parfois abondantes mais localisées ne permettent pas de compenser le déficit pluviométrique accumulé depuis l'hiver. Les cours d’eau ne sont pas encore à sec dans l’Hérault, mais la situation devient inquiétante. 

Cet épisode de sécheresse est arrivé trop tôt dans la saison, explique Eric Ravel, le directeur technique de fédération de pêche de l’Hérault. Les prochaines semaines vont être longues pour le milieu aquatique. Les débits sont au plus bas. Il ne faut pas qu'ils descendent encore.

La situation va devenir très critique si elle perdure explique Eric Ravel, le directeur technique de Fédération de pêche de l’Hérault

Il faut espérer que cette sécheresse ne dure pas trop longtemps. La pluie est vivement attendue par la Fédération de pêche. Il y a bien longtemps que l’eau ne coule plus dans certaines rivières. L'eau s'est évaporée. Cette sécheresse aura forcément un impact sur le milieu aquatique. Il y a 10 jours, 300 kilos de poissons ont été retrouvés morts pas loin de Capestang dans le canal du Midi suite à une eau trop chaude. 

"Nous ne sommes pas à l’abri d'une mortalité importante" rajoute Eric Ravel, le directeur technique de la fédération de pêche de l’Hérault

Les 17.000 pêcheurs de l'Hérault alertent la fédération dès qu'une situation devient préoccupante 

Cette situation est suivie avec beaucoup d'attention par le comité sécheresse piloté par la DDTM.  Il s'est réuni pour la cinquième fois depuis le début de l'année le 19 juillet dernier. Un nouveau point doit être établi le 5 août en présence du Conseil départemental de l'Hérault, des syndicats de bassin versant, des gestionnaires de ressources souterraines ou superficielles, de Météo France, de la fédération de pêche, et de la chambre d’agriculture.

À la suite du dernier comité de suivi de la sécheresse, le préfet de l’Hérault a décidé des premières limitations d’usages de l’eau sur le bassin versant de l’Hérault et du renforcement des restrictions pour les bassins versants de la Lergue et celui des affluents de l'Orb. Il maintient le reste du département en vigilance. 

Les principales mesures sont :

Pour les premières limitations sur le bassin versant de l’Hérault et ses affluents hors bassin versant de la Lergue : 

  • Interdiction 24h/24h : le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, le fonctionnement des bornes et fontaines en circuit ouvert. 
  • Interdiction de 8h à 20h : l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins potagers ou d’agrément.

       .

Pour les limitations renforcées sur le bassin versant de la Lergue et sur les affluents de l'Orb (la Mare, le Gravezon, le Jaur et le Vernazobres) : 

  • Interdiction 24h/24h : l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, le lavage des voiries, le fonctionnement des douches de plage, le remplissage des étangs et plans d’eau de loisir à usage personnel, la vidange des plans d’eau de toute nature dans les cours d’eau, certains travaux sur station d’épuration.
  • Interdiction de 8h à 20h : l’arrosage des jardins potagers.
  • Interdiction de 11h à 20h : l’arrosage des cultures agricoles (sauf micro-irrigation, goutte à goutte et cultures hors sol, productions dépendantes et fragiles, certaines ASA).

          .

Choix de la station

France Bleu