Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des écoles de Toulon testent la "semaine sans écran"

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Pour la 9e année consécutive, l'association "3-12 ans" organise dans une quinzaine d'écoles de l'aire toulonnaise la "semaine sans écran". Les élèves sont priés d'éteindre télé, console ou téléphone portable. Les enfants âgés de 3 à 17 ans passent en moyenne 3h05 devant un écran par jour !

Les élèves de certaines écoles de Toulon sensibilisés aux risques liés aux écrans
Les élèves de certaines écoles de Toulon sensibilisés aux risques liés aux écrans © Radio France - Sophie Glotin

Toulon, France

Une quinzaine d'écoles primaires de la métropole toulonnaise participe depuis ce lundi 13 mai à la "semaine sans écran". Le défi est lancé, pour la neuvième année consécutive, par l'association varoise "3-12 ans"pour sensibiliser les élèves (du CE1 au CM2) aux problèmes d'addiction aux écrans et aux risques liés à internet et aux réseaux sociaux. L'association a d'ailleurs dû adapter ses interventions dans les écoles primaires : aujourd'hui, il n'est presque plus question de parler de la télévision, les interventions se concentrent sur les "fake news" et sur TikTok, réseau social apprécié par les pré-adolescentes. L'association pourrait, dès l'an prochain, proposer aussi une intervention sur le jeu vidéo Fortnite, qui rend "accros" les garçons.

"Les écrans c'est la vie !" 

L'association "3-12 ans" est notamment intervenue dans une classe de CM1 de l'école Brusquet, quartier Saint-Jean-du-Var à Toulon. Sur les 23 élèves âgés de 9 ou 10 ans, 17 ont un téléphone portable, les autres ont une console de jeu. Le concept de "semaine sans écran" a donc du mal à passer auprès des enfants. "C'est impossible de vivre sans écran. Les écrans c'est la vie ! Sans eux, je m'ennuie", dit Thomas, 9 ans, "accro" à Fortnite. "Je joue tous les jours et je ne pense qu'à ça, même quand je suis en train de travailler à l'école. Mes parents me disent que mon comportement est en train de changer. Je suis plus agressif quand je leur parle", avoue le petit garçon. 

Cécile Beysset, la maîtresse, constate aussi un changement de comportement chez les élèves qui passent beaucoup de temps devant les écrans : "Ils sont plus dispersés, ont du mal à tenir sur leur chaise ou à rester concentrés sur leur travail. Ils sont également plus agressifs avec les autres", raconte la professeure des écoles qui, pour faire retomber l'agressivité, invite ses élèves à prendre la parole librement pendant une heure tous les vendredi après-midi.

Règle des "3-6-9" ou méthode des "quatre pas"

Les enfants âgés de 3 à 17 ans passent en moyenne trois heures et cinq minutes devant un écran selon une étude réalisée en 2015 par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) et l'usage des appareils numériques ne cesse d'augmenter. Pour limiter le temps devant les écrans, psychologues et pédiatres préconisent d’appliquer la règle des "3-6-9" (pas d’écran avant 3 ans, pas de console personnelle avant 6 ans et pas d’internet avant 9 ans) ou la "méthode des quatre pas" (pas d’écran le matin, pas d’écran à table, pas d’écran avant de s’endormir et pas d’écran dans la chambre de l’enfant).

Alain Durand, président de l'association "3-12 ans", lors de son intervention sur le réseau social TikTok à l'école Brusquet de Toulon - Radio France
Alain Durand, président de l'association "3-12 ans", lors de son intervention sur le réseau social TikTok à l'école Brusquet de Toulon © Radio France - Sophie Glotin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu