Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Les Bonnes Ondes

Des élèves apprennent le jardinage avec l'association Romarin

vendredi 31 mars 2017 à 4:00 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

C'est de saison en ce début de printemps même à l'école les élèves se mettent au jardinage. Chaque année, l'association Romarin intervient en milieu scolaire. Il faut commencer par désherber et semer, comme l'ont appris des élèves de l'école de Précy-sur-Vrin (Yonne).

C'est la période des semis pour ces élèves de l'école de Précy-sur-Vrin (Yonne) avec des bénévoles de l'association Romarin
C'est la période des semis pour ces élèves de l'école de Précy-sur-Vrin (Yonne) avec des bénévoles de l'association Romarin © Radio France - Renaud Candelier

Précy-sur-Vrin, France

Pour ces élèves de l'école de Précy-sur-Vrin (Yonne), la découverte du jardinage comme par celle de l'équipement du jardinier. En l’occurrence, de Daniel Baron, le président de l'association Romarin de l'Yonne, en tablier et chapeau de paille. Il invite les élèves à deviner ce qu'il a dans les poches; "un sécateur, oui, c'est pour couper des branches. Mais si on a une branche qui se promène toute seule, que prend-on pour l'attacher ?"

Cours de jardinage avec des élèves du CP au CE2 - Reportage Renaud Candelier

Les trois bénévoles de l'association sont venus aussi avec des tubercules étonnants comme des Ocas du Pérou, que les enfants prennent pour des radis ou encore cette énorme racine marron: "Et bien ça, c'est une poire de terre, ça se mange comme une pomme de terre", précise Daniel Baron. Mais rapidement les enfants veulent mettre la main à la terre. Sur la table, il y des godets, du terreau et des sachets de graines de fleurs et de légumes. Des graine de soucis pour Lola, 7 ans: "On a mis des soucis, après on a mis la terre au-dessus des soucis parce que si on les met dehors et que les oiseaux les mangent, les graines ne pousseront pas. Du coup, il vaut mieux qu'on les cachent."

Il y a des règles à respecter pour planter ce graines de courgette. Ne pas trop tasser la terre et pas plus de trois graines par pot ! - Radio France
Il y a des règles à respecter pour planter ce graines de courgette. Ne pas trop tasser la terre et pas plus de trois graines par pot ! © Radio France - Renaud Candelier

La deuxième étape réjouit particulièrement les enfants "on va désherber le jardin" crie un élève, dans le bruit du couloir aux murs emplis de manteaux. L'école a créé un petit potager explique Sandrine Tindy, l'enseignante de cette classe qui va du CP au CE2: "on fait de la permaculture, un potager traditionnel, c'est pour sensibiliser les enfants à la protection de l'environnement. Et leur montrer qu'on peut jardiner en respectant la nature, en utilisant les petites bêtes, elles peuvent nous être très utiles."

"Maîtresse, il y a un gros ver de terre !"

Un ver de terre très long est découvert pendant le désherbage, c'est l'attraction pour une dizaine d'élèves. "Alors qu'est-ce qu'on fait du ver de terre ?" demande l'enseignante. "On le laisse en vie, il nous aide" répondent les élèves. Un apprentissage utile, même en zone rurale estime Daniel Baron: "des fois dans les campagnes, les enfants ne connaissent pas le jardinage. Si on demande qui fait du jardin chez lui, s'il y en a 50% c'est déjà beaucoup." En près de 20 ans, l'association Romarin de l'Yonne a ainsi intronisé 400 "jeunes pousses", qui ne demandent qu'à grandir.

"Peut-être que la vie actuelle fait que les gens reviennent au jardin" Daniel Baron, président de Romarin de l'Yonne

  - Aucun(e)
- creative commons/babsy