Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des élus du nord-est de Toulouse se mobilisent contre des parkings devenus payants sur deux cliniques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Les élus ont symboliquement posé ce jeudi devant les barrières du parking de la clinique de l’Union où l’accès est devenu payant pour les usagers. Tout comme celui de la Croix du Sud à Quint-Fonsegrives. Une situation inacceptable pour les édiles qui ont remis une lettre au directeur des cliniques.

Les élus de l'Union, Lapeyrouse Fossat, Saint-génies Bellevue, Pechbonnieu, Castelmaurou, Saint-Loup Cammas, Paulhac, Saint-Jean, Garidech, Roquesérière, devant les barrières à la clinique de l'Union.
Les élus de l'Union, Lapeyrouse Fossat, Saint-génies Bellevue, Pechbonnieu, Castelmaurou, Saint-Loup Cammas, Paulhac, Saint-Jean, Garidech, Roquesérière, devant les barrières à la clinique de l'Union. © Radio France - Pascale Danyel

Écharpe tricolore au travers de la poitrine, les élus ont fait connaître leur mécontentement en posant symboliquement pour la photo quelques instants devant les barrières du parking de la clinique de l’Union à Saint-Jean. 

Ils sont de Lapeyrouse-Fossat, Saint-Génies Bellevue, Pechbonnieu, Castelmaurou, Saint-Loup-Cammas, Paulhac, Garidech, Roqueserère, Saint-Jean et l’Union et représentent un bassin de plusieurs dizaines de milliers d’habitants, tous susceptibles un jour ou l’autre de se rendre à la clinique de l’Union. Même si la première demi-heure de stationnement sur ce vaste parking de 1250 places est gratuite, les élus s’offusquent qu’un groupe privé "fasse de l’argent sur le dos de la santé des usagers". 

Il n'est pas acceptable que des gens venant pour des consultations ou visiter un proche payent 10€ la journée. Ce terrain a été cédé pour un euro symbolique au groupe Ramsay et il se transforme en terrain payant pour les gens qui viennent ! " - Marc Péré, maire de l'Union

Les usagers de la clinique de l’Union sont très mécontents :

On ne s'y attendait pas, c'est devenu payant d'un coup. 1h45 je paye 3€, ça fait cher la facture quand même. Mais je n'ai pas d'autres choix que de venir en voiture, c'est bien malheureux"

Rencontre entre élus et directeur de la clinique

Le directeur de la clinique de l’Union et responsable du pôle Toulouse du groupe Ramsay, Fabrice Derbias explique les raisons de ce stationnement devenu payant : 

Il y a des raisons économiques, on a créé des places de parking et une voierie. Nos deux établissements (Clinique de l'Union et Croix du sud à Quint-Fonsegrives ndlr) sont asphyxiés et cumulent 10 millions d'euros de dettes ces deux dernières années" 

Fabrice Derbias se donne trois semaines pour répondre aux élus qui lui ont remis une lettre ce jeudi midi en mairie de Saint-Jean.

Fabrice Derbias, directeur de la clinique de l'Union et responsable du pôle Toulouse du groupe Ramsay
Fabrice Derbias, directeur de la clinique de l'Union et responsable du pôle Toulouse du groupe Ramsay © Radio France - Pascale Danyel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess