Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des étudiants infirmiers de Montreuil au cœur du dernier film documentaire de Nicolas Philibert

mercredi 29 août 2018 à 18:33 Par Margot Delpierre, France Bleu Paris et France Bleu

Ils ont choisi un métier beau, utile mais difficile et exigeant : les étudiants infirmiers de la Croix Saint Simon à Montreuil sont au cœur du dernier film documentaire de Nicolas Philibert "De chaque instant", aussi réalisateur de "Être et avoir" et "La Maison de la radio". Il sort ce mercredi.

Marianne et Julien, deux des étudiants qui apparaissent dans le film documentaire "De chaque instant"
Marianne et Julien, deux des étudiants qui apparaissent dans le film documentaire "De chaque instant" © Radio France - Margot Delpierre

Montreuil, France

Des étudiants infirmiers de Montreuil sont au cœur d'un film documentaire qui sort ce mercredi au cinéma. "De chaque instant" est signé Nicolas Philibert. Le réalisateur a suivi pendant près d'une année scolaire des élèves de l'institut de formation de la Croix Saint Simon. On les voit évoluer, des premiers jours de cours où ils apprennent à se nettoyer les mains correctement et à faire une piqûre jusqu'à leur stage à l'hôpital où ils s'occupent de leurs premiers patients.

Le tournage s'est terminé en juillet 2017. Marianne et Julien apparaissent dans le film documentaire. Elle, 27 ans, vient de Montreuil. Diplômée, elle travaille aujourd'hui en réanimation néo-natale. Lui, 23 ans, entame sa troisième et dernière année d'étude. Lorsqu'ils ont regardé le film pour la première fois, ils ont été surpris. "J'ai souvenir d'une absurdité que je dis dans le film, et c'est des trucs qui nous font sourire maintenant parce que ça nous parait être évident, mais on voit vraiment l'évolution", raconte Julien.

"On était toujours doublés, sous la tutelle de quelqu'un qui nous encadrait. Arriver en service et dire "bonjour, je suis l'infirmière" et plus l'étudiante, c'est assez compliqué."

On se rend compte de nos responsabilités et on se met la pression" - Marianne

Le documentaire montre la complexité de leur profession, à la fois technique et sociale, un métier d'autant plus dur que les conditions de travail sont compliquées, mais rien ne peut diminuer leur motivation. "On fait pas ce métier pour la gloire ni pour l'argent. Moi, ce qui m'importe le plus, c'est le contact avec les autres. Un merci, c'est déjà beaucoup", explique Marianne.

Et dans quelques années, le film sera toujours là pour leur rappeler pourquoi ils ont choisi ce métier. "Dans dix ou vingt ans, on pourra le montrer à notre petite famille, et ce sera marrant !", s'amuse Julien.