Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des étudiants toulousains lancent une web série sur la vie des jeunes dans le Gers

mercredi 19 juillet 2017 à 6:00 Par Vanessa Marguet, France Bleu Occitanie et France Bleu

Des étudiants toulousains diffusent cet été une série sur internet "#32", qui raconte la vie des jeunes dans le Gers, obligés de quitter leur terre natale pour aller faire des études. Une série loin des clichés et qui peut intéresser tous ceux qui ont quitté un jour le milieu rural pour la ville.

De gauche à droite : Guillaume Laval (comédien), Matthieu Regnaut ( co-réalisateur et comédien), Vivien Laval (co-réalisateur)
De gauche à droite : Guillaume Laval (comédien), Matthieu Regnaut ( co-réalisateur et comédien), Vivien Laval (co-réalisateur) © Radio France - Vanessa Marguet

Toulouse, France

C'est un peu le "Plus belle la vie" du Gers ! Des étudiants toulousains, originaires de la région de Lectoure, viennent de lancer une web série, intitulée #32 (dire hashtag), qui parle de la vie des jeunes dans le Gers. Le premier épisode de huit minutes est sorti le 5 juillet dernier sur youtube et a dépassé les 5000 vues en une semaine. "On espérait atteindre ce score en un mois" explique Matthieu Regnaut, l'un des deux réalisateurs. Depuis, un nouvel épisode sort chaque mercredi. Il y en a six en tout.

Attachés au Gers

Matthieu Regnaut a fait des études de journalisme puis de théâtre. Il eu l'idée de cette web série avec son ami Guillaume Laval, qui sort de l'école supérieure de l'audiovisuel de Toulouse. Les deux réalisateurs se sont rencontrés au lycée à Lectoure et comme la plupart des jeunes Gersois, ils ont dû se séparer de leur groupe d'amis après le bac, car certains sont partis faire leurs études à Bordeaux, d'autres à Toulouse, Nice, Montpellier ou Paris. C'est cette page de leur vie qui sert de point de départ à #32.

On voulait raconter ce qui nous est arrivé quand on a été obligés de quitter le Gers. Tout le monde est obligé de partir en ville et on le vit plus ou moins bien. Moi je sais que j'ai vu mon groupe d'amis éclater" - Guillaume Laval

Matthieu Regnaut : "C'est des jeunes comme les autres, mis à part le fait que là quand on grandit, on s'en va"

Le premier épisode raconte donc l'histoire de 5 copains qui viennent d'avoir le bac, tous sauf un, Camille alias Vivien Laval, qui l'a raté. Et d'épisode en épisode, on les suit jusqu'au départ de la première du groupe pour Paris.

Une jeunesse un peu différente

On les voit évoluer dans les paysages du Gers, dans leur vie de jeunes qui ont des rêves et des histoires d'amour comme tous ceux de leur âge, mais qui doivent prendre la mobylette ou se faire accompagner en voiture pour aller boire un verre. Il y a clairement un attachement de ces jeunes à leur département et à leur mode de vie. On sent aussi une crainte de tout quitter pour la ville et une pointe de nostalgie. Pour Matthieu Regnaut, c'était important de faire un film qui montre ce qu'est la vie des jeunes dans le Gers, et de façon plus générale en milieu rural.

Quand on parle du Gers au cinéma, c'est toujours de la même manière, c'est quelqu'un qui vient de la ville, qui arrive dans le Gers, qui trouve que les gens sont des ploucs et au fur et à mesure il les trouve super attachants et il ne veut plus partir. On voulait montrer autre chose - Matthieu Regnaut

Avec ce projet, Matthieu Regnaut et Guillaume Laval ont réussi à trouver une dizaine de partenaires. Ils ont fait passer un casting à de jeunes comédiens et ils ont réussi à tourner en deux semaines au mois d'avril après avoir écrit le scénario, le tout avec un budget très serré d'à peine 4000 euros. Aujourd'hui, ils sont plutôt contents du résultat et des premiers chiffres de fréquentation. Les 6 épisodes qui font 52 minutes au total seront même diffusés en intégralité au mois d'août au Ciné 32 de Auch. Les réalisateurs sont déjà en train de penser à la saison 2.

Le reportage de Vanessa Marguet