Société

Des familles d'accueil pour personnes âgées

Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne lundi 3 octobre 2016 à 6:00

Illustration
Illustration © Maxppp - Pierre Heckler

On connait les familles d'accueil pour les enfants placés par les services sociaux, mais il existe aussi, depuis une dizaine d'année, des familles d'accueil pour personnes âgées ou handicapées. Une alternative à la maison de retraite ou au foyer. Portrait d'une de ces familles en Mayenne.

Joëlle Boitheauville habite un pavillon dans la campagne changéenne. Elle y vit avec Alain, son compagnon, mais aussi depuis 7 ans avec Cadour, 56 ans et Jean-Yves, 61 ans. Cette femme dynamique de 63 ans a travaillé 30 ans dans des foyers pour handicapés. Mais il y a 7 ans, une hernie discale l'a obligée à changer de travail et donc de vie. Elle a décidé de continuer à prendre soin des autres, mais chez elle.

Ils font partis de la famille

Cadour et Jean-Yves ont chacun leur chambre dans la maison. Un espace à eux où ils peuvent s'isoler. Mais le reste du temps, ils sont avec Joëlle, Alain et le chien Filou, un petit Cavalier King Charles. Ils partagent les mêmes repas, les sorties, les fêtes. "Oui, il se crée des liens, quand on s'occupe d'êtres humains, c'est forcé. On fête les anniversaires, on passe Noël ensemble. Ils font partis de la famille."

Ça reste un travail

Être famille d'accueil, c'est un travail à temps plein. Il faut s'occuper des accueillis 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an. Peu de temps libre mais Jöelle arrive à s'échapper de ce quotidien quelques heures par semaine pour s'occuper encore une fois des autres, puisqu'elle est bénévole à l'UDAF, l'union départementale des associations familiales. Elle a réussi également cette année à partir une semaine en vacances avec son compagnon. Mais à chaque fois, il faut trouver d'autres familles d'accueil qui prennent le relais. Le problème, c'est qu'il n'y en a que 53 en Mayenne. C'est peu, et pas assez pour faire face aux demandes. La famille d'accueil pour personnes âgées, c'est une vrai alternative à la maison de retraite, en plus c'est moins cher. Les accueillis payent un loyer de 600 euros à Joëlle. Joëlle perçoit 1300 euros par mois pour chaque locataire. Un salaire payé en partie par le Conseil Départemental. Le Conseil Départemental qui cherche des familles d'accueil. Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter La Maison Départementale de l'Autonomie, 16 rue Albert Einstein à Laval, tél. 02 43 67 75 77, courriel : mda@lamayenne.fr.