Société

Des réfugiés syriens à Grambois jusqu'au printemps

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse mercredi 12 octobre 2016 à 18:04

Le centre de vacances de La Poste à Grambois
Le centre de vacances de La Poste à Grambois - Google Map

Des familles syriennes sont attendues à Grambois en novembre dans le centre de vacances de La Poste. Cinquante à 60 personnes seront hébergées jusqu'au printemps. Ces demandeurs d'asile bénéficient de la convention passée entre une filiale de La Poste et l'État pour démanteler la jungle de Calais.

Grambois devrait accueillir 50 à 60 Syriens début novembre pour une période de cinq mois. Une réunion en préfecture devrait confirmer jeudi la venue de ces familles dans un centre de vacances de La Poste à trois kilomètres du village de 1 200 habitants dans le Lubéron

AVEA, l'association qui gère ce centre de vacances, a passé une convention avec l'État pour accueillir dans la pinède du Luberon des familles de demandeurs d'asile expulsés de la jungle de Calais.

"Il faut tendre la main, mais oui j'ai des réactions de peur des habitants de Grambois." Alain Feretti, le maire de la commune

À Grambois, le maire n'a donc pas choisi d'accueillir ces migrants, mais il est favorable à leur venue dans sa commune du Luberon. Alain Feretti explique qu'il est "impossible de rester indifférent à la souffrance de ces familles qui fuient la guerre".

Il a demandé des renforts de sécurité pour encadrer l'accueil de ces migrants et rassurer la population. Des citoyens ont spontanément proposé de "tendre la main" aux familles de demandeurs d'asile.

"On ne peut pas rester indifférent à la souffrance des familles syriennes" Alain Feretti, maire de Grambois

Une chambre du centre de vacances La Poste à Grambois - Aucun(e)
Une chambre du centre de vacances La Poste à Grambois - Manu ecrivain

Partager sur :