Société

Des fausses attaques en Charente-Maritime pour entraîner les forces de l'ordre et les secours

Par Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle et France Bleu mercredi 2 novembre 2016 à 15:26

Le nom de code de l'opération est "Massiv 17". Photo d'illustration
Le nom de code de l'opération est "Massiv 17". Photo d'illustration © Maxppp - Alexandre Marchi

La préfecture de la Charente-Maritime organise jeudi 3 novembre plusieurs exercices pour les forces de l'ordre et les secours du département, comme si plusieurs attentats avaient lieu au même moment.

Massiv 17, c'est le nom choisi par la Préfecture pour cette série d'exercices prévue ce jeudi en Charente-Maritime. La Préfecture a écrit un scénario comme si plusieurs attentats avaient lieu au même moment dans différents endroits du département. Le but, c'est d'entraîner les pompiers, les équipes du SAMU mais aussi les policiers et les gendarmes à intervenir en cas d'attaques terroristes. Dans un communiqué, la Préfecture précise : "la phase terrain vise à tester la capacité des forces de l'ordre face à un acte terroriste, le dispositif d'évacuation des victimes et l'organisation des secours".

Des munitions tirées à blanc

Pour que l'entraînement soit efficace, les lieux de ces "attaques" simulées ne sont pas connus à l'avance. Les forces de l'ordre et les secours sont prévenus au dernier moment. Conséquence de ces exercices grandeur nature, beaucoup de gendarmes, de policiers, de pompiers et d'ambulances seront déployés dans le département et ils seront peut-être près de chez vous. Il ne faut pas s'inquiéter, ce sont des exercices même si des coups de feu peuvent être tirés.

La Préfecture de Charente-Maritime précise dans son communiqué que ce seront des des munitions tirées "à blanc sans que cela représente un risque réel".Par ailleurs, autour de ces lieux d'exercices, certaines routes seront bloquées et la circulation sera perturbée. Des observateurs avec des gilets fluorescents seront postés autour des lieux d'exercice pour voir si les forces de l'ordre et les secours savent comment gérer ces "attaques".

Rester calme et ne pas perturber les exercices

Il ne faut pas s'inquiéter même si cela peut-être impressionnant. La Préfecture de la Charente-Maritime demande aux personnes vont se retrouver près des lieux d'entrainement de "ne pas s'approcher, de ne pas prendre de photo et de ne pas filmer". Il ne faut surtout pas diffuser de rumeurs. La Préfecture demande aux personnes qui se posent des questions de contacter les médias locaux et donc France Bleu La Rochelle pour être informé du déroulement des entraînements. Ces exercices pourront être également suivis sur le compte Twitter de la Préfecture.

Après les attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan et de Nice en juillet dernier, l'Etat a demandé aux départements d'organiser ce type d'exercice pour préparer au mieux en cas d'attentat.