Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Des fleurs à la place des affiches" : ils agissent contre la publicité à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Les panneaux publicitaires sont de plus en plus la cible d'actions de groupes altermondialistes dans les rues de Nantes. Des militants enlèvent les affiches et les remplacent par de la végétation. Ils estiment que la pub est trop présente dans l'espace public.

Un panneau publicitaire maquillé par des militants anti-pub à Nantes
Un panneau publicitaire maquillé par des militants anti-pub à Nantes © Radio France - Matthieu Bonhoure

Sous les yeux de passants en plein milieu d’après-midi ce samedi 6 mars, quatre jeunes ouvrent le panneau d'affichage d'un abri bus à Nantes. Ils sont organisés pour ne pas se faire attraper. "On se met à deux sur un panneau, plus deux personnes qui font le guet autour", explique Osmi. Derrière ce pseudo se cache un grand jeune sous un bonnet vert. 

L’action que mènent ces militants est illégale. Ils essaient d’agir le plus vite possible, et ce en toute discrétion. Alors, l’un deux se saisit d’un petit objet métallique. "C'est une clé pour ouvrir les panneaux, c’est une clé Allen de sécurité", détaille-t-il. La porte s’ouvre en grinçant, les affiches de publicité sont désormais accessibles. 

Une militante accroche de la végétation à la place d'une affiche publicitaire
Une militante accroche de la végétation à la place d'une affiche publicitaire © Radio France - Matthieu Bonhoure

Fleurs partout, publicité nulle part

Ensuite, Asno et Miffy (prénoms d’emprunt) remplacent les affiches qu'elles décrochent par une décoration assez particulière. "On met les végétaux avant de retirer les affiches pour rester cachées le plus longtemps possible", glisse Asno entre deux mouvements de main. "Comme ça si quelqu’un arrive, on a juste à refermer le panneau et on ne voit rien". Coincée sous les lourdes portes à vérin du panneau, les deux militantes s’activent. De chaque côté de la route, les deux autres jeunes restent à l’affût

Les petits bras glissent des tailles de haie avec des fleurs. Touche finale de l'opération, les militants collent un tract avec leurs revendications, et ils débranchent quelques câbles à l’intérieur du panneau. "Ça permet de juste couper la lumière des néons sans couper la lumière de l’abri bus, rassure Asno. Comme ça, la nuit, on ne se sent pas en danger non plus pour attendre notre bus"

Une consultation municipale en cours

Pour le groupe Extinction Rebellion (qui se présente comme un mouvement de désobéissance civile), la publicité incarne la mondialisation et la surconsommation. Pour Osmi, le but de leur action est clair, il faut "remettre en question de manière générale la place de la publicité dans nos vies et dans la ville, on est là aussi pour créer du débat". Des aspects que dénonce également la Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP). Ce collectif utilise des moyens légaux et juridiques pour faire pression sur les acteurs locaux.

Une consultation sur la publicité dans la ville de Nantes, organisée par la municipalité, est ouverte pour plusieurs mois. Extinction Rebellion assure ne jamais endommager ni vandaliser les panneaux d'affichage. Leur but est d’interpeller par des éléments visuels. Sur le tract qu'ils laissent sur la vitre des panneaux d’affichage, on découvre : "Un rappel des problématiques liées à la pub, argumente Asno, il y a un petit QR code qui permet d’aller vers le site où on peut donner notre avis à Nantes Métropole."

Occupation de l’espace 

Les militants essaient de mener des actions de grande ampleur dans toute la ville. Asno est engagée auprès d’Extinction Rebellion depuis septembre 2019. "La première action antipub que j’ai faite avec XR Nantes on avait fait 300 pubs environ, se souvient-elle. La dernière qu’on a fait, vu que c’était de la végétalisation ça prend plus de temps, on a fait une cinquantaine d’affiches."

Une militante d'un groupe anti-pub repart avec une affiche lors d'une opération contre un abri-bus à Nantes
Une militante d'un groupe anti-pub repart avec une affiche lors d'une opération contre un abri-bus à Nantes © Radio France - Matthieu Bonhoure

Les militants s’organisent, ils préfèrent agir en fin de semaine. Avec le week-end, ils ont plus de chance que leurs installations végétales restent plus longtemps dans les panneaux publicitaires. Asno repart avec les deux affiches précieusement roulées sous son bras. Aussitôt après, des passants s’approchent et s’arrêtent devant ce panneau pour y lire le petit écriteau laissé par les militants. 

Matthieu Bonhoure

Choix de la station

À venir dansDanssecondess