Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des formations pour lutter contre l'illettrisme à l'AFPA de Limoges

mercredi 3 octobre 2018 à 11:06 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin et France Bleu

7% de la population française ne sait pas lire correctement. Un phénomène qui touche aussi les professionnels. Pour les aider, l'AFPA a mis en place des formations à Limoges.

7% des Français ne sont pas à l'aise avec la lecture et l'écriture
7% des Français ne sont pas à l'aise avec la lecture et l'écriture - © S. Belloumi/PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Limoges, France

Ils savent déchiffrer les mots sans comprendre le sens global d'un texte : 2 millions et demi de Français sont touchés par l'illettrisme. Mais il n'est jamais trop tard pour apprendre, rappelle Hamama Ghezali, formatrice au centre AFPA Limoges Babylone. Elle répondait à 8h15 aux 3 questions de Nathalie Col. 

"Moi, j'ai été jusqu'en CP, je ne reste pas ! - Un stagiaire à l'AFPA, en voyant le tableau au mur.

"Quels que soient le milieu et la culture, la personne ne demande jamais d'aide", souligne Hamama Ghezali, "elle prétexte l'oubli de ses lunettes ou un mal de tête, avant d'être détectée ou que quelqu'un lui tende la main". C'est la difficulté principale de la lutte contre l'illettrisme. Elle a vu des gens renoncer à une formation à cause de ça : "parfois, on vous le dit, mais de manière détournée". 

Ce qui revient surtout le plus souvent, c'est la honte. La formatrice se rappelle notamment un stagiaire qui a pris peur en voyant les tables et le tableau dans la salle. "Moi, j'ai été jusqu'en CP, je ne reste pas !", a-t-il justifié. "Je lui ai expliqué qu'on n'était pas à l'école", raconte la formatrice, et aujourd'hui, "il est assistant de vie aux familles, et heureux d'avoir dépassé ce stade et d'aider les autres". 

"Même pour faire le ménage, il faut savoir écrire et ouvrir un mail ! - Hamama Ghezali, formatrice. 

C'est d'ailleurs souvent suite à une perte d'emploi ou lors d'un changement de travail que les choses se compliquent, à cause des tests écrits de recrutement. "Nous ne pouvons plus parler d'emploi où l'on n'a pas besoin d'écrire", explique Hamama Ghezali, "même pour faire le ménage, il faut savoir lire et écrire, et aussi ouvrir un ordinateur et aller chercher un mail, y répondre... "

La numérisation a en effet ajouté une difficulté supplémentaire. On appelle ça l'illectronisme, qui "oblige par exemple à demander l'aide d'une tierce personne pour remplir sa feuille d'impôt, en lui révélant des informations qui relèvent de la vie privée", déplore Hamama Ghezali. En revanche, souligne-t-elle, une fois qu'on a appris à utiliser le clavier, ça résout le problème de l'écriture maladroite et hésitante !

Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a financé deux formations contre l'illettrisme à l'AFPA de Limoges. "Cela a encouragé les personnes à venir, car elles étaient une quinzaine, et l'effet de groupe a été très bénéfique", se réjouit Hamama Ghezali.