Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réforme des retraites : fin du blocage des dépôts pétroliers de Longvic

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne

Les dépôts pétroliers de Longvic, en Côte-d'Or, étaient bloqués, ce lundi matin, par des manifestants, gilets jaunes et militants syndicaux, opposés à la réforme des retraites.

Les dépôts pétroliers de Longvic bloqués ce lundi matin
Les dépôts pétroliers de Longvic bloqués ce lundi matin

Ce lundi matin, les dépôts pétroliers de Longvic, en Côte-d'Or, ont bloqués oendant quelques heures par des manifestants, gilets jaunes et militants syndicaux, opposés à la réforme des retraites. Parmi eux, des militants de Force Ouvrière, de la CGT et surtout de Solidaires. Élie Lambert, le secrétaire départemental de Solidaires, affirme, qu'il y avait sur place, au plus fort de l'action, une centaine de personnes mobilisées, "peut-être cent-cinquante".

Les manifestants ont finalement été dispersés aux alentours de 9 heures, dans le calme et la sérénité. Mais ces mêmes militants n'excluent pas de revenir, de manière plus "musclée" d'après notre reporter Thomas Nougaillon.

Bloquer des "endroits stratégiques"

"Cela participe de la pression que l'on met sur le gouvernement. Comme on appelle à des blocages économiques, de fait les dépôts pétroliers sont des endroits assez stratégiques. Dans d'autres villes, des raffineries sont bloquées, et donc Dijon rentre dans le mouvement aussi" ont-ils prévenu.

Blocage jusqu'à quand ? D'après Élie Lambert, rien n'est prévu pour l'instant : "on restera jusqu'au moment où il ne sera plus possible de tenir. Pour l'instant les rapports avec les forces de l'ordre sont très corrects, donc ça ne pose pas de souci. L'idée est surtout symbolique, il faut mettre la pression, et faire comprendre qu'on n'est pas contents" conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu