Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Des gilets jaunes azuréens empêchés de payer leurs amendes en petite monnaie

mardi 29 janvier 2019 à 18:13 Par Justine Leclercq, France Bleu Azur et France Bleu

Deux gilets jaunes ont tenté ce mardi matin d’aller payer leurs amendes au centre des Finances Publiques de Nice Thiers avec de la petite monnaie. Mais ils ont été recalés.

L'argent pour payer les amendes des gilets jaunes a été transporté en brouette jaune de Cantaron à Nice.
L'argent pour payer les amendes des gilets jaunes a été transporté en brouette jaune de Cantaron à Nice. © Radio France - Justine Leclercq

Nice, France

Déception pour Jason, Sylvain et leurs soutiens. Ce mardi matin, six gilets jaunes se sont retrouvés devant le Centre des Finances Publiques de Nice situé près de la gare Thiers avec l’intention d’aller payer leurs amendes en pièces de un, deux et cinq centimes. Mais au vu de la brouette remplie de petite monnaie et de deux personnes vêtues de gilets jaunes, le centre des impôts a refusé d’ouvrir pour des raisons de sécurité. La direction a préféré prévenir la police nationale qui a joué les médiateurs. Le centre des impôts a finalement ouvert avec une heure et demie de retard. Mais les deux gilets jaunes n’ont pas pu payer leurs amendes. Ils leur manquaient leur relevé de condamnation pénale.  

Une brouette remplie de 50 kilos de petites pièces

Grâce à la solidarité plus de 300 euros ont été récoltés pour permettre aux deux gilets jaunes condamnés en décembre de payer leurs amendes. Jason et Sylvain ont été condamnés en décembre à des amendes de 300 et 600 euros pour outrage à agent lors d'une manifestation à Nice début décembre. L’argent récolté a été transporté en brouette depuis Cantaron via le train. L’idée de payer en petites pièces est une forme de protestation contre les services de l’Etat expliquent les gilets jaunes. La petite équipe est finalement revenue ce mercredi matin pour payer les deux amendes et bénéficier ainsi de 20% de rabais.