Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Landes : des "gilets jaunes" de retour sur leur rond-point à Saint-Pierre-du-Mont

-
Par , France Bleu Gascogne

Une petite vingtaine de gilets jaunes a occupé le rond-pont de Coumassotte à la sortie de Saint-Pierre-du-Mont ce jeudi 23 juillet dans l'après-midi. Un rassemblement pacifique, sans blocage de voiture, après plus de cinq mois d'absence.

Les gilets jaunes se sont rassemblés sur un rond-point à la sortie de Saint-Pierre-du-Mont
Les gilets jaunes se sont rassemblés sur un rond-point à la sortie de Saint-Pierre-du-Mont © Radio France - Flore Catala

Ils avaient disparu des ronds-points depuis de longs mois, mais les voilà de retour : quelques gilets jaunes de Mont-de-Marsan et ses environs se sont rassemblés à partir de 14h à la sortie de Saint-Pierre-du-Mont, sur le rond-point de Coumassotte. Ils étaient une vingtaine à avoir répondu à l'appel : une action pacifique, sans blocage de voiture.

Un accueil chaleureux

Ils sont restés sur le rond-point tout l'après-midi, assis en cercle sur des chaises pliantes, pancartes plantées dans les graviers, saluant au passage les automobilistes à chaque coup de klaxon. "Les klaxons, ça n'arrête pas !" se réjouit Joelle, habitante de Pomarez. "Les gens sont contents de nous revoir, c'est super !"

Autour du rond-point, derrière leurs vitres, des conducteurs sourient à la vue du petit rassemblement, d'autres passent un bras par la fenêtre pour les saluer, ou brandir un gilet jaune. "Vous allez pas recommencer !?" lâche en riant un chauffeur de poids-lourd.

Préparer la reprise

Si ces gilets jaunes ont décidé de se rassembler à nouveau, plus de cinq mois après leurs dernières actions, c'est pour se montrer et se faire entendre. Une reprise pour préparer la rentrée, avec un mois de septembre qui s'annonce corsée en raison de la crise économique liée au coronavirus

"Au mois de septembre, beaucoup de gens vont avoir des problèmes. C'est pour ça que je suis là, je me bats pour eux" explique Philippe. "Pour le moment c'est l'été, donc tout est au beau fixe pour les gens. Mais la grande rentrée, ça sera septembre : il y aura bien sûr les gilets jaunes mais aussi tous les citoyens sur le carreau à cause de la crise qui vont nous rejoindre ici"

"Au mois de septembre, beaucoup de gens vont avoir des problèmes et ne pourront plus vivre. Je me bats pour eux" - Philippe, gilet jaune

Malgré des mois d'absence, le petit rassemblement est une réussite pour Joelle, qui ne s'attendait pas à voir une vingtaine de gilets jaunes répondre à son appel lancé sur les réseaux sociaux la veille du rassemblement. Désormais, elle a décidé de lancer un nouvel appel deux fois par semaine pour se retrouver sur les ronds-points les mardis et les jeudis après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess