Société

Des habitants de Poitiers et Buxerolles contre l'implantation d'une antenne de téléphonie

Par William Giraud, France Bleu Poitou mardi 31 janvier 2017 à 15:26

C'est sur un terrain à côté de la future mosquée que doit s'élever l'antenne.
C'est sur un terrain à côté de la future mosquée que doit s'élever l'antenne. © Radio France - William Giraud

Orange va implanter une antenne relais de trente mètres de haut sur un terrain privé qui n'est autre que le site de la future mosquée rue de la Vincenderie. Les riverains sont contre. Il estiment être mis devant le fait accompli.

"Nous n'avons jamais été informés, personne ne nous a prévenu. C'est de la désinvolture et du mépris." Michel, un habitant, est en colère. Il a appris à la mi-janvier que l'agglomération de Grand-Poitiers avait donné son feu vert en décembre dernier à l'installation prochaine d'une antenne Orange sur un terrain privé au 37 rue de la Vincenderie.

Le permis de construire de la future antenne. - Radio France
Le permis de construire de la future antenne. © Radio France - William Giraud

Un permis très discret

"Le début des travaux est prévu le 12 février. Le permis de construire est affiché depuis quelques semaines mais il ne se trouve pas sur la voie publique : il est sur le portail du chantier, derrière une chaîne. Ce qui fait que depuis la rue, on ne le voit pratiquement pas" explique Solange qui habite juste en face.

Une antenne de 30 mètres de haut

"C'est l'imam de la mosquée de Poitiers, Boubakeur El Hadj Amor, qui m'a averti de l'arrivée prochaine de cet équipement. Je suis tombé des nues" lâche Michel. Qui entend se battre contre cette installation. "On va se mobiliser dans le voisinage. Et on va tenter de contester cette implantation. Quitte à saisir les tribunaux. Cette antenne pose deux questions : celle des ondes, pour les personnes électro-sensibles, et celle de l'esthétique."

Un loyer pour la communauté

Contacté, l'imam ne se cache pas. "Je suis transparent, j'ai même proposé aux riverains une réunion avec Orange pour informer tout le monde. Je n'ai pas été sollicité en retour. Mais la porte reste ouverte" indique Boubakeur El Hadj Amor. Ce dernier reconnaît qu'un loyer sera versé à la communauté musulmane en échange de cette installation, sans vouloir en dire plus sur le montant de cette somme.

Orange est dans les règles

L'opérateur Orange précise que ce projet d'antenne est consultable en mairie. Et que le panneau indiquant le permis de construire est suffisant. "Le groupe n'a pas d'autre obligation en matière d'information à destination des riverains. Une autre antenne se trouvait sur un immeuble voisin mais le bail n'a pas été renouvelé. Nous avons donc trouvé un autre site pour assurer la continuité de notre réseau mobile sur le secteur" indique Orange par la voix de son service communication.