Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des habitants de Pouligny-Saint-Pierre s'opposent à un projet de carrière

mercredi 4 octobre 2017 à 7:11 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Une enquête publique est en cours à Pouligny-Saint-Pierre jusqu'au 20 octobre. Le maire défend un projet de carrière de pierre qui inquiète grandement les habitants d'un hameau situé à moins de 150 mètres du future site.

Le commissaire enquêteur tiendra 6 permanence du 15 septembre au 20 octobre
Le commissaire enquêteur tiendra 6 permanence du 15 septembre au 20 octobre © Radio France - Gaëlle Fontenit

Pouligny-Saint-Pierre, France

Le bureau mis à disposition du commissaire enquêteurs ne désemplit pas. "J'ai reçu une trentaine de personnes, essentiellement des riverains, des habitants du hameau le plus proche du site en question confirme Hubert Jouot, commissaire enquêteur, _ce qui montre tout l'intérêt qu'elles portent à leur cadre de vie et à l'environnement loca_l"

"On annonce 30 à 50 camions par jour" un riverain

Il faut dire que le projet inquiète à Pouligny Saint-Pierre. "J'habite à 186 mètres précisément du futur site et je découvre l'ampleur de ce qui se prépare, se désole Sébastien. 30 à 50 camions par jour, on parle de 100.000 tonnes de calcaire. Il faut savoir que Pouligny, c'est une zone de parcelle agricole très ouverte et sans haie. Cela veut dire davantage de propagation des poussières et du bruit". Pour défendre son environnement, il a monté, avec une vingtaine de voisins un collectif contre le projet de carrière.

Le terrain est situé à 180 mètres du hameau de la Boudinière - Radio France
Le terrain est situé à 180 mètres du hameau de la Boudinière © Radio France - Gaëlle Fontenit

Des emplois locaux à la clé ?

De son côté, le maire, Roland Caillaud, se veut rassurant. Le projet est dans les cartons depuis longtemps et il aura fallu la démarche d'un entrepreneur, qui s'est fait connaitre de la mairie, pour que les premières études soient lancées. "On en est à la phase de l'enquête publique. Je comprends l'inquiétude des riverains, mais il ne faut pas dire n'importe quoi. C'est du calcaire tendre, il n'y aura pas d'explosifs. Il y aura des plantations. Aucune nuisance devrait se répercuter sur le village. Et puis pour l'économie, ce seront 3 à 4 emplois potentiels. Sans compter qu'avec le trafic généré, cela pourra apporter du monde au restaurant de la commune". La carrière devrait permettre de fournir des granulats et serait également ouvert à l'enfouissement des gravats pour les entreprises du secteur.

Roland Caillaud, le maire de Pouligny-Saint-Pierre - Radio France
Roland Caillaud, le maire de Pouligny-Saint-Pierre © Radio France - Gaëlle Fontenit

Des arguments auxquels répond Sébastien : " 3 à 4 emplois, je veux bien... Mais combien d'emplois touristiques impactés ? Combien de maisons rénovées, de patrimoine qui va perdre de la valeur ? On a un gîte à la Boudinière - NDLR, le hameau le plus proche du site - quelle conséquence ? "

Une enquête publique jusqu'au 20 octobre

Le dossier est à consulter en mairie de Pouligny-Saint-Pierre ou bien dans les mairies des communes voisines concernées par le projet. Les riverains ont jusqu'au 20 octobre pour s'exprimer. Soit directement en mairie lors des permanences du commissaire-enquêteur soit par mail ddcspp-ep-carriere-poulignystpierre@indre.gouv.fr. Le commissaire enquêteur enverra ensuite ses observations à l'entreprise qui aura quinze jours pour y répondre. Le commissaire enquêteur pourra finalement émettre un avis sur ce dossier.