Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des habitants du nord de Missillac, sans internet, ni téléphone depuis un mois

-
Par , France Bleu Loire Océan

Des câbles téléphoniques et internet sont tombés sur la route, il y a un mois. Personne n'est venu réparer les installations. Plusieurs habitants restent donc sans moyen de communication.

Missillac, France

Des câbles juchent le sol de la D144, à la sortie du lieu-dit Le Gériais, dans le nord de Missillac. Cela fait un mois qu'ils sont tombés des poteaux. Les voitures roulent dessus tous les jours. "Ils sont plats maintenant", montre Marcel Le Bronze, conseiller municipal dans l'opposition, membre de Missilliac solidaire, écologique et citoyenne (MSEC).

Les fils sortent des gaines

Sur le bord de la route, à 700 mètres de chez Marcel Le Bronze la gaine des câbles est déchirée. Les fils à l'intérieur sont tous déconnectés. 

Si ça se trouve, parmi ceux-là, il y a un des fils qui arrive chez moi et qui fait que depuis plus d'un mois je n'ai plus internet, télé et téléphone.

Plus loin, un poteau en bois a pourri. En guise de remplacement, les services municipaux ont attachés les câbles aux branches des arbres. Une solution précaire, pour Brigitte Bello, membre de MSEC : "Un bon coup de vent et tout va encore se casser la figure."

Orange n'arrive pas à estimer l'ampleur des dégâts

Selon MSEC, un technicien a été dépêché sur place par Orange, qui gère les installations. Il n'a pas pu intervenir, car il n'avait pas les bonnes pièces. Joint par France Bleu, l'opérateur explique qu'il n'arrive pas à estimer les dégâts sur la commune de Missillac. Impossible de savoir quand la situation reviendra à la normale.