Société

Des habitants s’opposent à un projet d’usine de méthanisation au sud de Toulouse

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse et France Bleu lundi 26 décembre 2016 à 6:00

L'usine de méthanisation doit s'implanter à 50 mètres du lotissement
L'usine de méthanisation doit s'implanter à 50 mètres du lotissement © Radio France - Olivier Lebrun

Les habitants d'Eaunes découvrent qu'une usine de méthanisation doit s'installer aux portes de leur lotissement. Cette usine doit produire du bio gaz en recyclant les déchets verts. Les riverains craignent les mauvaises odeurs et des risques d'explosion.

En principe, c'est écolo, et pourtant, le projet d'une usine de méthanisation provoque une véritable levée de bouclier à Eaunes au sud de Toulouse. Cette usine destinée à produire du gaz à partir de déchets agricoles serait implantée à quelques dizaines de mètres d'une zone d’habitation, de plusieurs écoles, et d'un centre commercial.

Une usine avec des  cuves de 10 mètres de haut, au bout de la rue - Radio France
Une usine avec des cuves de 10 mètres de haut, au bout de la rue © Radio France - Olivier Lebrun

Des odeurs et des risques d’explosion

En moins de trois mois, une pétition a recueilli plus de 4 000 signatures contre cette « usine à gaz », qui outre les mauvaises odeurs, présenterait des risques d'explosion.

Cette usine est classée ATEX (atmosphères explosives), et ICPE (Usine à risques). A 50 mètres des habitations, c’est trop dangereux. Malgré les normes de sécurité, les explosions et les incendies se multiplient dans ce type d’installation. L’Allemagne est d’ailleurs entrain de faire marche arrière. — Sylvie Lacheze Murel, présidente de l’Association Alerte Usine Eaunes 31.

Les habitants ont appris en catimini au mois de septembre ce projet d'usine de méthanisation, aux portes de leur lotissement. Depuis, ils ne décolèrent pas.

►►► Notre reportage avec les habitants.

"une usine à gaz à nos portes, c'est trop prêt, c'est dangereux"

Une usine à la campagne

Sur les plans, l’usine de méthanisation a huit digesteurs de 200 mètres de long sur 75 mètres de large, et pourrait traiter 22.000 tonnes de déchets par an, on va faire bouillir des déchets verts, du fumier et du lisier.

Une usine de méthanisation à Auch - Maxppp
Une usine de méthanisation à Auch © Maxppp - Michel Amat

Le projet est porté par un agriculteur et entrepreneur de BTP, l’usine de méthanisation serait implantée sur son terrain. Pierre Castany réfute point par point les arguments de l’association "Alerte Usine Eaunes 31". Selon lui, il n’y a pas de dangers d’explosion, les nuisances seront maîtrisées. Pierre Castany se refuse dans l’immédiat à répondre aux questions de France Bleu Toulouse.

Les élus alertés

Après plusieurs réunions houleuses, les habitants regroupés en association ont réussi à alerter les maires du secteur et le député de la circonscription Christophe Borgel . Les élus (les maires d’Eaunes, Labarthe-Sur-Lèze, Lagardelle, et deux conseillés départementaux) viennent de prendre position contre ce projet à cet emplacement . Ils demandent au Préfet de ne pas donner son autorisation.

Je ne suis pas contre cette énergie renouvelable, mais il faut faire attention où l’on va installer ces usines. Ici, c’est sa localisation qui pose problème. Il y a des risques, la population a raison de s’inquiéter. — le maire d’Eaunes, Daniel Espinosa

Le maire d'Eaunes - Daniel Espinosa

Ce projet privé est soumis à l’autorisation du Préfet qui a entre trois et cinq mois pour donner ou non son accord.

Une pétition a déjà recueilli 4 000 signatures  - Radio France
Une pétition a déjà recueilli 4 000 signatures © Radio France - Olivier Lebrun

La méthanisation très subventionnée

Le projet de cette usine de méthanisation coûterait 15 millions d’€, dont 80% de subventions. La France tente de rattraper son retard en subventionnant cette technique au titre de la transition énergétique.

L’ADEME et les Régions aident la méthanisation depuis plusieurs années à travers des subventions, des accompagnements de projets. La région Midi-Pyrénées - aujourd’hui Occitanie - s'est engagée en 2013 à soutenir la création de 100 unités de méthanisation avant 2020, via une convention cosignée avec les ministres de l’Écologie et de l’Agriculture. Le plan national vise 1.000 installations nouvelles d’ici 2020.

La méthanisation "à la ferme" était jusqu’ici peu développée en France, contrairement à l’Allemagne. Seule une dizaine de petites installations étaient en service en 2009. Elle est depuis en fort développement, on compte actuellement plus de 50 nouveaux sites par an.