Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des habitants se mobilisent contre le futur parking Ravet à Chambéry

lundi 23 octobre 2017 à 3:45 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Le futur parking Ravet, sensé désengorger début 2019 le centre-ville de Chambéry, ne fait pas que des heureux. Plusieurs collectifs d'habitants vont saisir le tribunal administratif pour tenter de faire stopper les travaux qui doivent débuter avant la fin de l'année.

Le futur parking Ravet pourra accueillir 500 véhicules près du centre-ville début 2019
Le futur parking Ravet pourra accueillir 500 véhicules près du centre-ville début 2019 - Q-Park

"Un monstre", "une verrue". Certains riverains du futur parking Ravet à Chambéry n'y vont pas par quatre chemins. L'ouvrage de sept étages et 28 mètres de haut, pouvant abriter 500 véhicules, doit voir le jour début 2019. Prévusur les bords de la Leysse pour janvier 2019, à l'angle du quai Charles Ravet, de la place de la Libération, et du boulevard de Lemenc, il ne fait pas que heureux. Quatre collectifs d'habitants vont saisir le tribunal administratif, alors que le permis de construire vient d'être déposé.

Le permis de construire a été déposé, les travaux doivent débuter avant la fin de l'année - Radio France
Le permis de construire a été déposé, les travaux doivent débuter avant la fin de l'année © Radio France - Nicolas Peronnet

"Le pire endroit pour un parking à Chambéry". Marielle Thievenaz, du collectif "Faubourg Nézin".

Marielle Thievenaz ne décolère pas, "c'est le pire endroit pour construire cet édifice" enrage cette représentante du collectif "Faubourg Nézin", "c'est une verrue qui va défigurer durablement le centre-ville. Ce carrefour est le plus embouteillé de Chambéry, il est déjà saturé, et on va rajouter des entrées et des sorties de véhicules".

ECOUTEZ Marielle Thievenaz, du collectif "Faubourg Nézin"

Les riverains s’inquiètent

Trop grand ? trop haut ? mal placé ? Les habitants des immeubles des alentours s’inquiètent. Certains sont sceptiques sur l'efficacité de ce parking, et beaucoup regrettent la disparition de la vue qu'ils ont sur les montagnes. C'est le cas d'Annie, qui vit depuis treize ans au sixième étage de l'immeuble Bochu. Elle craint que le parking n'arrive à hauteur de son balcon , "c'est surdimensionné, d'autant plus qu'il paraît qu'il ne faut plus mettre les voitures en ville. Quel intérêt ? On est en ville ici non ?".

La vue depuis l'appartement d'Annie risque d'en prendre un coup - Radio France
La vue depuis l'appartement d'Annie risque d'en prendre un coup © Radio France - Nicolas Peronnet

ECOUTEZ la colère des habitants de l'immeuble Bochu, et la réponse de la ville

Totalement justifié pour la ville

Face aux arguments des opposants, la ville brandit le feu vert donné par l'architecte des bâtiments de France ainsi que les études sur les flux de circulation. "Ce parking, à proximité de la fontaine des éléphants et de l'hyper-centre, va permettre justement d'éviter les embouteillages" explique Josiane Beaud, l'élue chargée entre autre des problématiques de stationnement et de circulation à Chambéry.

Coût de ce "parking Ravet", treize millions d'euros, à la charge de "Q-Park" la société désormais chargé de la gestion des parkings chambériens.