Société

Des Icaunais au Salon international de l'Alimentation

Par Élisa Brinai, France Bleu Auxerre vendredi 14 octobre 2016 à 19:49

Les légumes sont à la mode pour remplacer les produits allègés et avoir une alimentation équilibrée.
Les légumes sont à la mode pour remplacer les produits allègés et avoir une alimentation équilibrée. © Maxppp - Julio Pelaez

Le Salon international de l'Alimentation ouvre dimanche à Paris. C'est le plus gros marché de l'année pour les professionnels de la restauration. Il y aura 7000 exposants venus du monde entier. L'endroit parfait pour repérer les nouvelles tendances sur le marché alimentaire.

Le Salon international de l'Alimentation s'ouvre dimanche, au parc des expositions de Villepinte, au nord de Paris. 7000 exposants viennent de 104 pays présenter leurs produits et leurs savoir-faire, jusqu'à jeudi. Des Icaunais sont de la partie.

Cinq entreprises icaunaises représentées

Cinq entreprises agroalimentaires icaunaises tiendront des stands lors du salon: la fromagerie "Lincet" de Saligny, le traiteur "Festins de Bourgogne" de Chemilly-sur-Yonne, les abattoirs "Sicavyl" de Migennes, l'éleveur de poulets "Duc" de Chailley et la société "IDS Solutions conditionnement" de Maligny. Les Icaunais seront installés dans les trois pavillons collectifs de la région "Bourgogne Franche Comté". Une journée spéciale sera organisée mardi 18 octobre, pour mettre en valeur les produits bourguignons et franc-comtois.

La tendance de l'année: la cuisine végétarienne

Le salon international de l'alimentation est l''endroit parfait pour repérer les nouvelles tendances culinaires et jauger l'évolution des goûts des consommateurs. Didier Chapuis, dirigeant de "Festins de Bourgogne" participe au salon depuis 12 ans . Selon lui, la mode de cette année s'oriente autour de la cuisine végétale. "Nos clients souhaitent manger moins de viande. Ils souhaitent manger des graines, comme du boulgour ou du riz., avec des légumes." Les plats végétariens constituent désormais 5 à 10 % de ses ventes en tant que traiteur. Selon lui, les consommateurs ont délaissé les produits allégés, passés de mode, pour retrouver une alimentation saine et naturelle.

"Il y a quelques années, on parlait de la cuisine "light", mais la mode est passée. Maintenant les gens consomment plus légumes, pour avoir des repas équilibrés."

— Didier Chapuis

"Tout un tas de choses très anciennes reviennent à la mode", Didier Chapuis, directeur de "Festins de Bourgogne"

Dans la boutique "Festins de Bourgogne" à Chemilly-sur-Yonne, Fabienne constate que les risottos aux cèpes partent comme des petits pains. "C'est notre plat le plus vendu depuis la rentrée", affirme-t-elle, "il sert de plat principal. Beaucoup de gens, pas seulement les végétariens, souhaitent se faire régulièrement des repas sans viande". Cette tendance s'observe à l'échelle du pays : selon les études, en France, la consommation de viande à chuté de 15 % ces dix dernières années. Ce nouveau phénomène à un nom : le flexitarisme. Il s'agit d'un nouveau défi pour les professionnels de l'alimentation. Une conférence sera d'ailleurs organisée dimanche sur ce sujet dans le cadre du Salon international de l'Alimentation.

Ecoutez le reportage d'Elisa Brinai sur les nouvelles tendances culinaires chez "Festins de Bourgogne".

Partager sur :