Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des inondations à chaque épisode de pluie à Luneray

Un quartier récent de Luneray, au sud de Dieppe, se voit inondé à chaque épisode de pluie un peu durable. Des problèmes d'urbanisation peuvent être en cause.

L'eau se retire vite mais laisse de grandes traînées de boue
L'eau se retire vite mais laisse de grandes traînées de boue © Radio France - Théophile Pedrola

Luneray, France

A chaque épisode de pluie, s'il dure une journée, les habitants de ce quartier de Luneray surveillent la route principale. La rue du Chêne à Riole est fréquemment recouverte d'eau, sur 25 centimètres environ. 

Stéphane habite dans le quartier depuis sept ans, le long de la route. Des inondations, il en a l'habitude mais "cela fait un peu peur... On se dit qu'un jour cela peut monter plus haut." 

Une trentaine de maisons concernées

L'eau peut monter jusqu'à son jardin. La mairie a fait installer une sorte de dos d'âne à l'entrée de sa rue, faisant office de petite digue pour arrêter l'eau. "Pour l'instant, il n'y a pas eu d'inondations importantes, mais ces derniers jours on n'en était vraiment pas loin", détaille le premier adjoint au maire de la ville, Guy Augé. En attendant, le quartier vit au rythme de la météo. "La route était coupée trois fois la semaine dernière, détaille Stéphane. L'eau monte jusqu'au bas de la voiture, il faut vraiment rouler au pas. Sinon on laisse la voiture plus loin et on finit à pied." 

L'eau arrive très vite mais repart également en quelques heures, seule la boue rappelle que ce bout de bitume était entièrement sous l'eau auparavant. 

Dans cette rue, en contre-bas il y a aussi une caserne de pompiers. "Quand la rue est inondée ce sont les premiers à avoir de l'eau", détaille Stéphane. Pour eux aussi, une petite digue a été aménagée.

La cause de tout cela, l'eau qui ruisselle des villes alentour, mais aussi l'urbanisation de cette zone, naturellement sensible aux inondations. 

En panne de solutions ? 

"Nous pourrions éventuellement creuser de nouveaux bassins de rétention, c'est possible... je ne sais pas." répond l'adjoint au maire, qui ne sait pas comment endiguer ce phénomène, ni donner une temporalité pour régler le problème. "Nous devons voir le syndicats des bassins versants, pour trouver une solution." 

Contacté, le syndicat indique avoir déjà proposé des solutions, qu'il garde secrètes pour régler ces soucis d'inondations. Des solutions données à la mairie il y a quatre ans, et qui n'ont pas été suivies d'effets. "C'est la somme de nombreux dysfonctionnements" explique-t-on. L'urbanisation du quartier est notamment pointée du doigt. 

Le syndicat et la mairie doivent se rencontrer ce mardi 3 décembre, en début d'après-midi, pour trouver une solution au problème. 

Si la route est découverte, le champ à côté est toujours inondé - Radio France
Si la route est découverte, le champ à côté est toujours inondé © Radio France - Théophile Pedrola
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu