Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des lycéens de Poisy retracent le parcours migratoire de leur agent de maintenance dans un livre

mercredi 9 mai 2018 à 5:44 Par Clotilde Brunet, France Bleu Pays de Savoie

Après une intervention de l'employé du lycée dans leur classe, les élèves ont voulu l'aider. Ce soutien a pris la forme d'un livre. 1 600 exemplaires ont déjà été vendus.

Les terminales en bac pro aquaculture (2017) à l'imprimerie.
Les terminales en bac pro aquaculture (2017) à l'imprimerie. - Aline Nevez

Poisy, France

En 2015, une professeur d'anglais, Aline Nevez, a invité Khairollah Alemi pendant un cours. Le jeune homme est agent de maintenance dans l'établissement. Il habite en France depuis deux ans. Devant les bac pro aquaculture de ce lycée de Poisy, il raconte son exil. Khairollah a fui l'Afghanistan, seul, à l'âge de 11 ans, après le décès de ses parents. L'employé explique que son ethnie, les Hazaras, est persécutée sur place. 

11 000 kilomètres pour rejoindre la France 

Khairollah a traversé l'Iran, la Turquie, la Méditerranée et l'Italie. Un parcours semé d’embûches. Il a laissé derrière lui son petit frère, trop jeune pour un tel voyage. Les élèves sont abasourdis par ce récit. Ils ont tous le même âge mais un vécu bien différent. Leur professeur, Aline Nevez, est elle aussi sous le choc : 

Le fait que ça soit un môme, il avait onze ans quand il a quitté son pays. Ma fille à 11 ans, je suis parent, donc forcément ça fait écho. 

"Je suis né et j'ai grandi dans un pays en guerre."

La classe de terminale se met alors en tête d'écrire un livre. Un an après sa publication, une quatrième édition des Carnets d'exils va peut-être être nécessaire pour répondre à la demande. Les bénéfices sont destinés à aider le frère de Khairollah, resté en Afghanistan.