Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des mails en ".bzh" made in Bretagne

vendredi 2 janvier 2015 à 22:04 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Il est désormais possible d'avoir une adresse mail en ".bzh" sans acheter un nom de domaine ! Au moment de l’apparition de l’extension à la mode bretonne, il fallait dépenser 75 euros par an, et créer son propre site pour disposer de son mail géo-localisé. C'est désormais possible beaucoup plus simplement.

Become new a enregistré une centaine de réservations avant de lancer son ".bzh"
Become new a enregistré une centaine de réservations avant de lancer son ".bzh" © Radio France - Annaïg Haute

Il existe plusieurs façons de se procurer le fameux  ".bzh", comme Breizh, Bretagne donc, à la fin de son adresse pour recevoir des courriers électroniques. Certains mettent d'ailleurs un point d'honneur à ce que l'adresse soit vraiment bretonne.

Become new a lancé son mail breton au 1er janvier 2015. L’entreprise basée à Quimper propose une adresse en ".bzh" pour 19,90 euros par an, beaucoup moins donc que l’achat d’un nom de domaine (www.mel.bzh). Nicolas Gonidec, à l’origine du projet mel.bzh, explique qu’il ne pouvait pas offrir un service gratuit : "Certains nous disent moi j’ai gmail et c’est gratuit, certes mais on n’a pas la même taille que gmail et c’est un service très local, intégralement réalisé à Quimper. Ça créé de l’emploi en Bretagne, ce sont des serveurs bretons, tout est basé ici. Il faut pouvoir investir et ses payer ces équipements. "

"Avoir les données effectivement localisées sur le territoire breton"

  • Erwann, à l'initiative de gozmail.bzh

Une démarche locale que revendique aussi gozmail.bzh, dont les serveurs sont basés à Rennes. L’association propose des adresses mail gratuites, jusqu'à 300 méga de stockage. Erwann, à l’initiative de ce mail à la mode de bretagne explique que c’est un acte militant, et qu’il ne voulait pas d’un ".bzh" qui ne veuille rien dire : "99% du temps c’est basé hors Bretagne, hébergé sur des serveurs à Paris. Nous on avait la volonté d’avoir les données qui sont effectivement localisées sur le territoire breton ."

Pour la petite histoire, Goz, ça veut dire "taupe" en Breton, car le site s’engage à récupérer le moins de renseignements possible sur les utilisateurs. Les créateurs sont opposés au fichage.