Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des mamans voilées de Celleneuve revendiquent le droit d'encadrer les sorties scolaires

-
Par , , France Bleu Hérault

Suite à un amendement de la loi Blanquer qui vise à interdire les signes religieux lors des sorties scolaires, les mères musulmanes voilées pourraient se voir interdites de les accompagner. Plusieurs d'entre elles ont manifesté, notamment à Montpellier.

Les sénateurs ont voté un amendement à la loi Blanquer visant à interdire les signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires
Les sénateurs ont voté un amendement à la loi Blanquer visant à interdire les signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires © Maxppp -

Des mamans voilées ont manifesté à Montpellier, le mardi 28 mai. Elles pourraient bientôt être privées de sorties scolaires. Le 15 mai dernier, les sénateurs ont voté un amendement de la loi Blanquer sur "l'école de la confiance", proposée par les Républicains, qui vise à interdire les signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires.

"La France a des choses plus importantes à faire que de s'occuper des mamans voilées"

Depuis, les mères qui portent le voile se mobilisent dans les quartiers, comme à la Mosson ou Celleneuve à Montpellier. Youssra est une jeune maman depuis deux mois, elle ne comprend pas l'intérêt de cette mesure : "Montpellier est une ville où il y a beaucoup de musulmans. À un moment donné, il n'y aura plus d'accompagnateur et d'accompagnatrice et il n'y aura plus de sortie scolaire. C'est triste pour les enfants. À l'école, on a besoin de nous quand il faut ramener des gâteaux marocains etc.", s'emporte la jeune femme. "Je ne vois pas pourquoi notre voile dérange quand il s'agit d'accompagner des sorties. La France a des choses plus importantes à faire que de s'occuper des mamans voilées".

Youssra, une jeune maman montpelliéraine, est très remontée contre cette mesure

De son côté, Nour n'a pas pu aller manifester. Elle emmène parfois les enfants qu'elle garde en sortie, et craint les conséquences de la Loi Blanquer sur les activités de l'école. "La loi n'est pas correcte, ce n'est pas juste pour nous, les musulmans", déplore-t-elle.

Des pétitions en ligne, plus de 20 000 signatures

Rami, lui, a dû quitter son pays. Il voudrait que l'on respecte la liberté de sa femme : "C'est un choix pour elle", témoigne-t-il. "On est un pays en démocratie, il faut laisser le choix à tout le monde". Un désir d'égalité que partage Youssra, la jeune maman. "On travaille, on paie nos impôts comme tout le monde, on vit comme tout le monde", explique-t-elle. "Ce n'est pas un turban, un voile, une kippa ou une croix qui va changer la personne."

Ce n'est pas un turban, un voile, une kippa ou une croix qui va changer la personne.

Les mamans voilées espèrent convaincre les députés de faire marche arrière. La loi Blanquer doit en effet repasser devant l'assemblée nationale. Plusieurs pétitions en ligne tournent parmi les mamans de toute la France. Elles rassemblent plus de 20 000 signatures.

Les mamans voilées de Montpellier protestent contre l'amendement de la loi Blanquer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess