Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des manifestations interdites ce week-end dans de nombreux départements

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Dans plusieurs villes de France, des manifestations prévues ce week-end ont été interdites par les préfectures. Des mesures liées à l'état d'urgence suivant les attentats du 13 novembre, mais aussi à la COP21 qui mobilise une grande partie des forces de l'ordre.

Une marche pour le climat à Paris
Une marche pour le climat à Paris © Maxppp

De nombreux départements répercutent la décision du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve d'interdire les manifestations prévues entre samedi 00h00 et lundi à minuit, par mesure de sécurité au moment où débutera dimanche le sommet sur le climat (COP21). Un certain nombre de préfets ont pris des arrêtés interdisant manifestations et rassemblements, à l'exception généralement des hommages à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. 

Plusieurs marches pour le climat annulées

Les marchés de Noël (en Alsace notamment) et autres manifestations festives ne sont pas concernés par ces interdictions. Dans les Bouches-du-Rhône et le Var, toute manifestation est ainsi interdite "quel qu'en soit le motif et à l'exception des hommages aux victimes des attentats de Paris".  Idem pour le Vaucluse.

A Dijon, une marche "Alternatiba" prévue samedi et une marche pour le climat "Avaaz" dimanche ne pourront se dérouler, les forces de l'ordre ne pouvant "assurer leur déroulement dans des conditions de sécurité suffisante, compte tenu de leur mobilisation par ailleurs", selon la préfecture. A Lyon, une "marche pour le climat", prévue samedi, devait être remplacée par "mille marches", avec des départs cadencés par petits groupes depuis la place Bellecour pour éviter un cortège massif. Mais la préfecture du Rhône l'a interdite. A Toulouse, la "Marche pour le climat" prévue dimanche est interdite mais Gérard Onesta, tête de liste EELV-Front de gauche aux régionales de Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, a affirmé sur son compte twitter qu'il irait manifester. Il en est de même en Savoie, ou à Nantes où le Collectif Climat-44 a transformé la manifestation prévue en rassemblement devant le château des Ducs de Bretagne. 

Attentats et COP21

Ces interdictions sont liées à l'état d'urgence, décrété suite aux attentats de Paris. Mais le lien est indirect : les préfectures explique que la très forte mobilisation des forces de l'ordre pour encadrer la COP21, qui débute dimanche, les prive des effectifs nécessaires pour assurer la sécurité des manifestations sur leur territoire. Les manifestations sportives, elles, sont généralement maintenues, comme en Creuse

Déplacements de supporters interdits

En revanche, comme le week-end précédent, les déplacements des supporters à l'extérieur sont interdits pour tous les matches de Ligue 1 et Ligue 2 de football. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess