Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des marcheurs Mayennais sur les traces de Saint-Martin de Tours

lundi 30 octobre 2017 à 4:01 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Une dizaine de marcheurs partent ce 31 octobre de Mayenne, direction la basilique Saint-Martin de Tours. Ils vont emprunter pour la première fois la toute nouvelle extension de la Via Sancti Martini, la voie Saint-Martin, labellisée "itinéraire culturel européen" par le Conseil de l'Europe.

Église Saint-Martin de Mayenne, point de départ du pèlerinage.
Église Saint-Martin de Mayenne, point de départ du pèlerinage. © Radio France - Charlotte Coutard

Mayenne, France

Ils vont parcourir 240 kilomètres à pieds sur les traces de Saint-Martin. Une dizaine de marcheurs partent ce mardi 31 octobre à 8h45 de l'église Saint-Martin à Mayenne, direction Tours à pieds, en passant par le Mans.

Rejoindre le tombeau de Saint-Martin

Ces marcheurs vont emprunter la nouvelle extension Via Sancti Martini, la voie Saint-Martin, pour se rendre à la basilique Saint-Martin de Tours, où se trouve le tombeau de Martin, évêque de Tours au IVème siècle. Un parcours de 11 jours de marche, ils doivent arriver sur place pour le 11 novembre, le jour de la Saint-Martin. Ce saint était un très populaire, connu pour avoir coupé sa cape en deux pour en donner la moitié à un pauvre mendiant.

Découvrir et partager

Parmi les marcheurs, il y aura Jacqueline Duchemin, 66 ans, une habituée des pèlerinages, qui marche une vingtaine de kilomètres tous les dimanches. Elle a fait il y a 6 ans le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, 1600 kilomètres en deux mois. 240 kilomètres, ça ne lui fait pas peur, mais cette marche sera surtout pour elle un moment de partage. "À Saint-Jacques de Compostelle, il s'est passé quelque chose. J'étais mieux en moi-même. J'espère que Saint-Martin va m'apaiser également. Mais c'est ouvert à tout le monde, car il y a des gens non croyants qui seront avec nous. C'est un partage", sourit la retraité qui habite à Mayenne.

Jacqueline, 66 ans, habitante de Mayenne, a déjà fait le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. - Radio France
Jacqueline, 66 ans, habitante de Mayenne, a déjà fait le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. © Radio France - Charlotte Coutard

"C'est ouvert à tout le monde, c'est un partage" - Jacqueline Duchemin.

Partager, mais aussi découvrir le patrimoine local, car en Mayenne il y 46 églises dédiées à Saint-Martin, 62 en Sarthe, 4000 en France. "Nous allons découvrir Aron, Marcillé-la-Ville, Évron. Nous allons emprunter les chemins balisés existants comme celui du Mont Saint-Michel. Quand ils ne passent pas par des lieux où nous aimerions passer, parce qu'il y a par exemple une église Saint-Martin, on va faire une petite boucle. On va par exemple aller visiter l'église de Aron dédiée à Saint-Martin dans laquelle il y a une très belle tapisserie. Ça va nous rallonger d'un kilomètre, et après on reprendra le chemin balisé", explique Christophe Delaunay, membre du Centre culturel européen Saint-Martin de Tours.

"On est dans cette dynamique là, culturelle et spirituelle" - Christophe Delaunay.

"On est dans cette dynamique-là, culturelle et spirituelle, de redécouverte du patrimoine. Et de la rencontre parce que par la marche, on a le temps d'échanger, on a le temps de rencontrer. On va être logés chez l'habitant, dans des salles des fêtes, ou dans des paroisses. C'est formidable parce que c'est aussi la rencontre, dans l'esprit de Saint-Martin, qui est le thème du partage", poursuit Christophe Delaunay.

"Saint-Martin évoque énormément pour moi, donc je veux aller sur ses pas" - Jacqueline Duchemin.

Mais pour Jacqueline, cette marche aura aussi un résonance toute particulière et personnelle. "J'avais un oncle pas très riche mais qui aimait beaucoup donner de l'argent aux pauvres, et un jour il a donné son manteau, un peu comme Saint-Martin. Saint-Martin évoque énormément pour moi, donc je veux aller sur ses pas", raconte Jacqueline, très émue.

Un chemin labellisé "itinéraire culturel européen"

Mayenne - Tours est en fait une toute nouvelle extension de la Via Sancti Martini, la voie Saint-Martin. Cette voie relie Tours à la Hongrie où est né Saint-Martin, labellisée "itinéraire culturel européen" par le Conseil de l'Europe. Il y a une trentaine de chemin labellisés "itinéraires culturels européens", pour développer le sentiment d'appartenance et d'union culturelle en Europe.

Les marcheurs vont en grande partie utiliser les sentiers balisés des chemins du Mont Saint-Michel et de Saint-Jacques de Compostelle. Si ça vous intéresse, vous pouvez toujours vous inscrire, les coordonnées sont au standard de France Bleu Mayenne.

À LIRE AUSSI

VIDÉO - La statue de Saint-Martin de Tours regagne son socle sur le dôme de la basilique.