Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des "matinées" pour faire découvrir internet aux seniors

lundi 6 novembre 2017 à 18:14 Par Sarah Vildeuil, France Bleu Limousin

Pour la deuxième année consécutive, le Département de la Haute-Vienne organise "les matinées seniors". De novembre à juin, 40 ateliers dans 10 communes vont permettre aux plus âgés d'apprendre à faire leur démarches en ligne ou encore de découvrir les réseaux sociaux.

Les "matinées seniors" auront lieu de novembre à juin dans 10 communes du département de la Haute-Vienne.
Les "matinées seniors" auront lieu de novembre à juin dans 10 communes du département de la Haute-Vienne. © Radio France - Sarah Vildeuil

Le Palais-sur-Vienne, France

Copier, coller, cliquer... nos seniors ont parfois du mal avec internet et l'informatique en général. Pour les aider, le conseil départemental de la Haute-Vienne met en place "les matinées seniors" pour la deuxième année consécutive.

Ouvrir un compte

Ce lundi, au Palais-sur-Vienne, une vingtaine de seniors ont appris à faire des démarches administratives en ligne. Parmi les thèmes du jour, comment ouvrir un compte en ligne sur le site de l'Assurance maladie. Aucun participant n'a de compte dématérialisé. Michèle avoue qu'elle a peur de faire des erreurs.

"Ils disent il faut oser, il faut oser. Mais... j'ai peur de cliquer et après si on fait une gaffe, pour revenir en arrière je ne sais pas."

Michèle assure qu'elle reviendra à ces ateliers, notamment pour apprendre à discuter avec ses petits-enfants sur les réseaux sociaux. Mais elle a encore un peu de travail: "Comment il s'appelle le logiciel là?" Michèle fait référence à Skype ! À la fin de la réunion, Monique est beaucoup moins enjouée à l'idée de faire une demande de carte en vitale sur internet. "Ça m'angoisse un peu de voir cette déshumanisation. Mais attention, c'est dans les deux sens, du côté du public, mais aussi du côté des gens qui sont dans les services."

Monique reconnaît tout de même que cette formation est nécessaire, tout comme Daniel. Mais pour lui, la formation n'est peut-être pas adéquate.

"Si on veut faire apprendre à des gens de notre génération, il faut un support papier. Une présentation comme ça, bon on sort, on a la tête bien rempli. Mais on va essayer chez nous et on va se dire, non ça va pas, il manque quelque chose."

L'atelier n'a pas convaincu sa femme Yvette qui refuse de toucher un ordinateur par peur de le casser. Mais tout n'est pas perdue, car elle aimerait bien avoir une tablette. "Une amie m'a dit que c'est très facile', sourit-elle.

Renforcer le lien social

Pour le Département de la Haute-Vienne, en facilitant l'accès aux réseaux sociaux par exemple, l'idée est de renforcer le lien social et d'une certaine manière de rompre l'isolement dont souffre certaines personnes âgées. Ces ateliers visent aussi à permettre le maintien à domicile le plus longtemps possible, avec des activités intellectuelles.

Les 40 ateliers seront répartis entre Mézières-sur-Issoire, Razès, La Jonchère-Saint-Maurice, Sauviat-sur-Vige, Saint-Jouvent, Ouradour-sur-Glane, Le Palais-sur-Vienne, Aixe-sur-Vienne, Saint-Mathieu et Nexon.