Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Des médecins vauclusiens menacent d'exercer leur droit de retrait s'ils ne reçoivent pas de masques adaptés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Des médecins généralistes se disent prêts en Vaucluse à exercer leur droit de retrait si le ministère de la Santé ne leur fournit pas de masques adaptés pour faire barrière au coronavirus. Les 10 millions de masques envoyés dans les pharmacies ne seront pas les bons.

masque de protection chirurgical
masque de protection chirurgical © Maxppp - J. HUMBRECHT /NCY

Le docteur Alain Reboul, médecin géneraliste à Beaumes-de-Venise les réclame pourtant depuis deux semaines ces fameux masques de protection FFP2. Mais il ne voit rien venir. La petite lueur d'espoir au moment des annonces du Ministre de la santé ce mardi 3 mars s'est éteinte très vite. Olivier Véran annonce que dix millions de masques stockés pour les professionnels vont être répartis dans toutes  les pharmacies de France.

"L'ensemble du personnel de santé de ville qui justifie de porter un masque peut aller chercher des boîtes de masques dans les pharmacies " précise le Ministre. Seulement voilà , il s'agit bien de "masques chirurgicaux" et donc pas du tout ceux adaptés comme les masques de protection dits FFP2, des masques aux normes industrielles. 

Depuis la semaine dernière , les syndicats de médecins libéraux réclament des masques à haut niveau de protection et non ces masques chirurgicaux, qui ne servent qu'aux malades pour qu'ils ne contaminent pas les autres, mais qui ne suffisent pas à protéger les médecins. Le docteur Alain Reboul, a aussi alerté l'ARS, l'agence régionale de santé. 

L'État envisage de réquisitionner les fameux masques FFP2 des fabricants français. Une commande a été passée pour la semaine dernière pour 200 millions de masques FFP2, auprès des quatre fabricants français car les producteurs chinois sont débordés. Les usines françaises ont annoncé fonctionner 24 h sur 24. Mais même à ce rythme, il faudra cinq mois pour honorer la commande. Le docteur Alain Reboul se donne une dizaine de jours , sinon il exercera son droit de retrait et fermera son cabinet. 

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Romane Porcon
Une affiche sur la vitrine d'une pharmacie avignonnaise
Une affiche sur la vitrine d'une pharmacie avignonnaise © Radio France - Romane Porcon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu