Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des membres de Nuit Debout accusent le maire de Limoges d'amalgame

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Plusieurs dizaines de membres de Nuit Debout ont interpellé le maire de Limoges jeudi soir devant l'Hotel de Ville juste avant le conseil municipal. A leurs yeux, Emile Roger Lombertie fait beaucoup d'amalgames à leur sujet. Ce dernier s'en défend.

Ils étaient une trentaine pour dire leurs "quatre vérités" au maire de Limoges
Ils étaient une trentaine pour dire leurs "quatre vérités" au maire de Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Une trentaine de membres de Nuit Debout ont interpellé le maire de Limoges jeudi soir avant le début du conseil municipal. Pour lui exprimer leur colère après l'amalgame fait à leur yeux par le premier magistrat de la ville. Ils rejettent les accusations de trafic de drogue et autres dégradations sur la Place de la République, ou d'y avoir organisé une Rave Party il y a de cela quelques semaines. "Si des dealers ou des fauteurs de troubles étaient venus nous noyauter, on ne l'aurait pas accepté. Quand à la Rave Party, c'était une enceinte d'ordinateur qui fonctionnait grâce à l’électricité produite par un vélo avec une dynamo. Et la musique s'est arrêté vers 00h15, pas 4 heures du matin. On a aussi été accusé de jeter nos ordures sur les fouilles archéologiques voisines. C'est faux. c'est un élu les Républicains qui depuis son balcon a prit une photo de l'endroit où l'on réunit les poubelles à côté du site. D'ailleurs, le dimanche matin, la place était comme d'habitude. Tout cela, c'est pour faire peur aux gens, les dissuader de venir nous rejoindre."

Pas d'amalgame selon Emile Roger Lombertie

Emile Roger Lombertie lui, leur a répété comme il l'avait fait au micro de France Bleu Limousin, qu'il ne fait aucun amalgame entre les membres du mouvement Nuit Debout et ceux qui à cette occasion se seraient réinstallés dans le secteur, qu'ils s'agissent de marginaux ou de dealers. Le maire de Limoges dit même "comprendre celles et ceux qui veulent se réunir pour parler et trouver des voies nouvelles, mais qu'il n'accepte pas les nuisances." Emile Roger Lombertie qui a finit par tourner les talons pour aller présider le conseil municipal où il a aussi été interpellé par le groupe Front de Gauche à propos de ces fameuses Nuits Debouts. Des soirées de discussions et d'échanges qui se poursuivent mais désormais de manière itinérante. En ce moment ils sont Place D'Aine les samedis soirs. Ils envisagent aussi d'en organiser dans les quartiers populaires de Limoges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess